Romans

Marche ou crève

Marche ou crève.jpgBroché : 378 pages
Éditeur : Livre de poche
Date de sortie : 1979
Prix : 7,60€

Résumé

« Il m’a fallu du temps pour comprendre, mais c’est allé plus vite une fois que j’ai surmonté ce blocage mental. Marche ou crève, c’est la morale de cette histoire. Pas plus compliqué. Ce n’est pas une question de force physique, et c’est là que je me suis trompé en m’engageant . Si c’était ça, nous aurions tous une bonne chance. » 

Ainsi Mc Vries définit-il l’horrible marathon auquel il participe ; marcher le plus longtemps possible, sans jamais s’arrêter, en respectant des cadences. Fautes de quoi, les concurrents de cette longue « longue marche » sont abattus d’une balle dans la tête.
Des cent concurrents au départ, il ne restera qu’un seul à l’arrivée qui aura, pour prix de son exploit, la possibilité de posséder tout ce qu’il désire. S’il désire encore quelque chose…


Mon avis

Chaque année a lieu la Longue Marche, un grand marathon mortel, puisque seul le vainqueur s’en sort vivant. Pour les autres, après trois avertissements, c’est une balle dans la tête. Avancer ou mourir. Marcher ou crever. Un titre très bien trouvé.

Marche ou crève est un vieux livre de Stephen King (publié à l’époque sous le pseudonyme de Richard Bachman) puisqu’il date de 1979 mais il se laisse agréablement lire même presque quarante ans plus tard. Je ne me suis pas ennuyé pendant cette lecture, on suit avec un réel intérêt un groupe de marcheurs qui se lient d’amitiés malgré eux.

C’est assez monotone comme lecture parce que, ça tourne toujours un peu en rond, les concurrents se posent des questions existentielles, se souviennent de leur enfance et quelques morts s’accumulent. Tous les chapitres sont composé de la même manière. Alors, c’est sympa, ça se laisse lire, mais on tourne un peu en vase clos, et on apprend quasiment rien sur le monde qui les entoure.

Pour avoir des infos, il faut attendre le dernier tiers du livre, ou là, on nous explique enfin comment ils sont sélectionnés, comment malgré le choix ou non de participer, on se rend compte que l’on se trouve dans une société totalitaire, qui ne laisse en réalité aucun choix.

Si j’ai bien compris les quelques informations glanés ici et là dans le livre, on comprends que la Longue Marche a été établie après la seconde guerre mondiale, mais qui dans ce monde-ci, ne se serait pas terminé en 1945 puisque à un moment bien précis il est dit qu’une base allemande a été attaqué en 1953. On peut donc supposer que les choses ont tournés différemment et que la société a évoluée vers une Amérique totalitaire.

Nous n’avons pas plus de détails, c’est une habitude quand on lit des livres de King sous avec son pseudonyme de Richard Bachman. Un peu comme dans Running man, on nous plonge dans un monde légèrement différent, mais il ne faut pas s’attendre a de réelles explications.

La fin du livre, par contre, j’ai eu un peu de mal a la comprendre, et j’ai toujours deux théories sur ce qu’il se passe vraiment. À mon avis, chacun interprète la fin comme il le souhaite. Un petit bémol pour moi de ce coté là, j’aime bien que les choses soient claires, même si, ici, une fin facile aurait sans doute gâché le livre.

Un point négatif par contre, qui concerne l’auteur. Trop de sexe gratuit et facile qui n’apporte rien au récit, si ce n’est pour placer quelques femmes en petites tenues. Là dessus, Mr King aurait pu faire l’impasse. Marche ou crève est un très bon récit, qui malgré ses petits défauts parvient à nous captiver du début à la fin !

Ma note : 15/20

 

 

8 réflexions au sujet de « Marche ou crève »

  1. J’adore ce roman, c’est le premier Stephen King que j’ai eu dans les mains du coup je pense que je ne suis pas réellement objective. Je l’ai relu il y a quelques mois et je l’ai de nouveau dévoré. Mais il est vrai que les scènes de sexe ne sont pas nécessaire à l’intrigue (je pense qu’elles sont justes là pour montrer que l’Homme reste un animal comme les autres). J’aime aussi cette fin ouverte qui ouvre un espace de liberté dans ce roman où l’on se sent contraint de suivre cette marche. Je te souhaite de bonnes lectures 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne l’ai pas lu celui là… Je vais voir si une amie ne saura pas me le passer si elle le possède (elle a tout de Stephen King ^^ ») afin de le lire 🙂 En tout cas j’aime bien l’idée présente et les fins ouvertes à interprétation ne me dérangent pas du tout.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Neko Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s