Manga

Smokin’ Parade T1

Smoking ParadeBroché : 216 pages
Éditeur : Kana
Collection : Dark Kana
Date de sortie : 20 octobre 2017
Prix : 5,95€

Résumé

Le jour de ses 15 ans, Yôkô Kakujô assiste impuissant au meurtre de sa seule famille : sa petite sœur, Mirai. Cette dernière, transformée en une créature monstrueuse sur le point de l’exécuter, est alors tuée par une brigade se faisant appeler les « Jackalope ». Afin de découvrir ce qui est arrivé à sa soeur, Yôkô décide malgré tout de les rejoindre. Commence ainsi la longue traque de ces bêtes étranges nommées « spider » …


Mon avis

Voilà une agréable surprise que la découverte de ce titre ! Je n’était pourtant pas spécialement emballé au départ, mais bon, je trouvais la couverture assez stylée, et vous le savez, je suis faible dès qu’une couverture me plait ^^

Par contre je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi trash et adulte ! C’est d’ailleurs une lecture pour public averti, comme indiqué sur la quatrième de couverture. Vous ne le savez peut-être pas, mais j’aime beaucoup les lectures pour public averti, mais il faut que cela soit bien fait. Je suis assez fan des manga Dead Tube et Gift +- ou encore du comics Crossed. Le trash, le gore et l’obscène ne me dérangent pas tant que cela sert le propos. Par exemple, récemment, je n’ai pas accroché à Adam et Ève qui faisait juste du gore gratuit et en oubliait le scénario.
Alors, qu’en est-il de Smokin’ Parade ?

Il réussit parfaitement son office en nous plongeant d’entrée de jeu dans une univers sombre, glauque et cruel. Pourtant, les premières pages commencent de manière très positive, puisque l’on suit Yoko Kakujo, dont sa petite sœur vient de recevoir une greffe pour de nouvelles jambes. En effet, Amenotori, une société de greffe d’organes semble faire des miracles et parvient à remplacer n’importe quel membre ou organe en un temps record. Mirai, la petite sœur de Yoko vient d’être greffée de ses nouvelles jambes et prépare un gâteau d’anniversaire pour son frère qui est en chemin. Mais voilà, lorsque ce dernier rentre chez eux, sa sœur semble avoir bien changé et se mets à massacrer les convives ainsi que son frère qui perds deux bras et sa jambe gauche. Il ne doit son salut qu’à l’arrivé d’un étrange groupe : les Jackalope.

Sans surprise, la petite sœur va mourir et Yoko va rejoindre les Jackalope pour combattre et enquêter sur ses étranges métamorphoses qui semblent frapper certaines personnes ayant subit des greffes. Le scénario est donc assez classique au départ bien qu’une certaine tension soit omniprésente et renforce la coté sombre du titre. Ne vous inquiétez pas, je ne vous ai parlé que du premier chapitre, que vous pouvez d’ailleurs lire sur le site de Kana. Je vous donnerais le lien en fin d’article.

La suite va être toujours dans la même ambiance, mais on va se concentrer sur les différents membre des Jackalope, et s’apercevoir qu’ils ne sont pas là par hasard. Tout comme Yoko, ils ont eux aussi un passé très lourd. Tout n’a pas encore été dévoilé, mais j’ai vraiment bien aimé les quelques bribes de flash-back que l’on a pu apercevoir chez certains membres.

Ce tome ne sert pas juste d’introduction, car le scénario se développe très rapidement, et l’on en apprend de plus en plus sur la société, Amenotori, qui semble être responsable de ces métamorphoses. Est-ce volontaire ? C’est ce que les Jackalope cherchent à savoir et pour cela, il va leur falloir enquêter sur d’autres cas, quitte à ne pas se faire que des amis.

Bien évidemment, je ne vous spoile pas, et je ne vous en dis pas trop, mais ce premier tome démarre très fort. Peut-être un peut trop par certains moments car il y a beaucoup de combats, ce qui pourrait déplaire à certaines personnes. Ces combats, sont d’ailleurs parfaitement mis en scène par des dessins de toute beauté. Il y a un dynamisme incroyable qui se dégage des cases, qu’on se délecte des échanges de coups et des membres qui virevoltent de cases en cases.

Le duo de mangaka de Smokin’ Parade est le même que celui qui avait officié sur Deadman Wonderland (que je n’ai hélas jamais lu) et l’on sent bien qu’il y a une vraie alchimie entre Kondo Kazuma et Kataoka Jinsei. À aucun moment l’écriture ne prends le pas sur le dessin ou inversement. Chacun gère son sujet parfaitement, et cela rend la lecture d’une fluidité impressionnante, malgré les scènes de combats où lors des moments très détaillés sur les greffes d’organes.

Pour ce qui est de l’édition, c’est du Kana, il n’y a donc rien à redire. Nous avons même droit à trois pages couleur en début de tome, qui sont vraiment très belles. À la traduction nous retrouvons Cyril Coppini qui travaille également sur Détective Conan depuis le tome 75.

Si vous cherchez un manga mature, avec un scénario maitrisé et des dessins de toute beauté, alors ne trainez plus et foncez lire Smokin’ Parade ! En plus, le premier tome n’est qu’à 5,95€ 😉

Ma note : 17/20

Site de l’éditeur

17 réflexions au sujet de « Smokin’ Parade T1 »

  1. J’ai été attirée par les dessins à l’annonce de la publication chez Kana, mais n’ayant pas lu non plus Deadman Wonderland je pense que je vais commencer par cette dernière, en attendant que Smokin’ Parade ait plus de tomes 🙂
    En tout cas, ta chronique donne envie 😀

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s