Manga

Lecture commune #4 : Black Butler T1

Black butler 1Broché : 208 pages
Éditeur : Kana
Collection : Dark Shonen
Date de sortie : 6 novembre 2009
Prix : 6,85€

Résumé

Sébastian est majordome au service de Ciel Phantomhive, héritier d’une grande famille de la noblesse anglaise. En matière d’érudition, d’éducation, d’art culinaire, rien à redire, il est parfait. Mais ne vous fiez pas à sa distinction, si vous vous en prenez à son jeune maître, vous découvrirez sa vraie nature… Ciel aurait-il signé un pacte avec le Diable… ?!


Avant toute chose

Comme pour les mois précédents, avec mes amis du collectif Mangasuki nous allons vous parler d’un manga et vous aurez une nouvelle fois quatre avis.

N’hésitez pas à lire les chroniques de mes camarades pour vous faire un avis plus complet. Elle arriveront au fur et à mesure de la journée sur leurs blogs respectifs.

Le journal d’Allandryll
Kyo no Yume
Otaklive


Mon avis

J’ai eu beaucoup de mal avec ce manga, car j’ai eu le sentiment qu’à aucun moment la mangaka n’arrivait à se décider sur le ton qu’elle souhaitait donner à son récit. Il y a des phases très drôles et d’autres qui le sont beaucoup moins, et le soucis que j’ai eu c’est que je n’arrivais pas à rentrer dans cette lecture. Pourtant, j’avais vraiment envie, car je trouve les couvertures et les dessins vraiment très beaux.

Black Butler img1.jpgL’histoire est assez particulière puisque nous faisons la connaissance de Ciel Phantomhive un gamin antipathique qui se croit au-dessus des autres, sous prétexte qu’il fait parti de la noblesse anglaise. À ses cotés, on trouve Sébastian, son majordome qui gère d’une main de maitre le manoir des Phantomhive.

La relation entre les deux personnages est assez étrange, il ne semblent pas s’apprécier particulièrement, mais il y a quand même une certaine affection entre eux qui dépasse le cadre Maitre/Majordome. J’ai trouvé Ciel très arrogant, se pensant plus fort que tout le monde, alors que sans son majordome il n’est rien. Il devrait plutôt se sentir faible d’avoir toujours besoin d’un protecteur pour se défendre.
Black Butler img2.jpgÀ coté de ça, on trouve d’autres personnages, comme par exemple les employés de maison qui sont tous plus idiots et incompétent les uns que les autres. J’ai du mal à croire que ces trois-là ne se soient jamais aperçus de la véritable nature de Sébastian. Après tout, il n’est pas là depuis deux jours. Vivre avec un être démoniaque au quotidien, cela se remarque un peu… Mais le pire était à venir avec la fiancée de Ciel qui est juste imbuvable. Une petite peste qui ne pense qu’à elle, que Ciel semble détester mais qui se croit elle aussi tout permis. Elle n’hésite pas à affubler les habitants du manoir avec des tenues bariolés ainsi qu’a refaire la déco avec des nœuds roses partout.

Et malgré tout ce coté complètement loufoque, on nous présente ce manga comme quelque chose de sérieux, avec un héritier qui aurait passé un pacte avec le diable… Pour voir cela il faut attendre la fin du tome, et honnêtement, même si cela remonte le niveau, ce n’est pas exceptionnel.

Black Butler img3.jpgPar sécurité (ou par masochisme) j’ai quand même tenté le tome suivant, et même constat, voir pire. Nos amis doivent enquêter sur une série de meurtres de « Jack l’eventreur » et l’on s’attend donc à quelque chose de plus sérieux, mais non. À la place nous avons droit à un concours de blagues et à Ciel qui se travesti en fille pour accompagner Sebastian à un bal et servir d’appât.

L’idée aurait pu être bonne au départ et je pense qu’avec Black Butler, on aime ou on n’aime pas, il n’y a pas de demi-mesure. Ce mélange de sérieux et loufoque me sort tout le temps de ma lecture, tout comme l’univers qui se place dans l’époque victorienne mais dans laquelle les protagonistes ont des téléphones portables. J’aurais préféré un univers totalement fantaisiste. Et que dire des sous-entendus à tendance yaoi entre Ciel et Sébastian qui ne sont là que pour ravir un public féminin.

Bref, vous l’aurez compris, je n’ai vraiment pas accroché à l’ambiance de ce manga. À trop vouloir tout mélanger, la mangaka a réussi à me perdre et à faire que je ne suis jamais rentré complètement dans ma lecture. Un mot sur les dessins, qui par contre, sont magnifiques. Il y a beaucoup de détails dans les décors et les tenues, les affrontements sont vifs, dynamique et surtout parfaitement compréhensible. Sur ce point là, rien à redire.

(Exceptionnellement, je ne vais pas donner de note à ce titre car je pense que c’est moi qui n’ai pas réussi à adhérer au concept.)

32 réflexions au sujet de « Lecture commune #4 : Black Butler T1 »

            1. Comment ? xD Le mari de mon frère c’est un pur chef d’œuvre, tout est parfait du début à la fin voyons ! Après, c’est que du relationnel et ça se lit vite, c’est sur. par contre, c’est une œuvre qu’il faudrait faire lire a tout le monde tant elle est basé sur l’ouverture d’esprit et l’acceptation des gens tels qu’ils sont. Je crois qui si je ne devais garder qu’un seul manga, ce serait celui-ci (et tu sais combien ma bibliothèque est grande, c’est pour dire^^)

              J'aime

              1. Ouais ca se lit vite c’est mignon…mais trop scolaire et cliché (le canadien poilu avec une chemise de bucheron, sérieux ?…)on dirait que ca a ete fait pour des heteros et leur apprendre ce qu’est l’homosexualite…après c’est mignon c’est beau et je vais lire la suite pr voir comment ca se termine…mais très décu.

                Aimé par 1 personne

                1. J’avoue que le canadien est mal représenté. Mais bon, c’est souvent le cas dans les manga. Les auteurs connaissent très mal les autres pays et sortent forcément des clichés. Enfin, ne t’arrêtes pas à ça, tu vas voir c’est un manga très intelligent 😉

                  Aimé par 1 personne

  1. Je suis au tome 22 de black butler, donc cela veut dire que j’aime bien ce manga! Après j’avais déjà vu la 1ère saison de l’anime au moment où j’ai commencé le manga. C’est peut-être pour cela que les 1ers tomes sont mieux passés que pour toi! Mais c’est vrai que le ton change au fil des tomes. Au tout début, il n’y a avait pas de grands arcs mais plutôt des petites péripéties par chapitre (genre le concours de curry auquel tu as peut-être échappé). Ensuite, l’histoire s’est plutôt découpée en arc plus long et plus captivant. Tu peux peut-être tenter l’adaptation animée de l’arc dead circus, ça te réconciliera sans doute avec black butler 😊

    Aimé par 1 personne

  2. On en a déjà parlé, mais ça arrive de ne pas du tout accroché à un titre 😀 Un arc plus sérieux (et mon préféré de la série d’ailleurs) c’est Dead Circus (aka « Book of Circus » en anime), peut être passera-t-il mieux sous ce format pour toi ? (on ne sait jamais après tout ^^)

    En tout cas, tu peux déjà être fier de toi de l’effort fourni en lisant deux tomes 😀 Certains ne l’auraient même pas fait !

    Aimé par 1 personne

  3. j’aimais énormément cette série au début (aaaah ça ne me rajeunis pas j’ai lu le tome 1 la semaine de sa sortie !) mais je m’en suis lassée peut être simplement parce que j’ai grandi ou juste parce que ça finissait par être un peu répétitif, je e sais pas. Mais je pense que je me mettrai à jour dans un moment ^^

    Aimé par 1 personne

  4. C’est assez drôle de voir ton constat après celui de nos autres compagnons. Je suis étonné que tu n’aies pas du tout accroché à la série, mais je peux comprendre les points noirs que tu as souligné. Tu te rattraperas sur la prochaine Lecture Commune !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s