Manga

Color Recipe T1

Color recipe 1Broché : 176 pages
Éditeur : Taifu Comics
Collection : Taifu Yaoi
Date de sortie : 26 octobre 2017
Prix : 8,99€

Résumé

Shôkichi est un coiffeur très impliqué dans son travail, mais qui souffre de son manque de courtoisie. Son quotidien va être bouleversé le jour où Fukusuke, un célèbre coiffeur intègre son salon. Loin d’être aussi asociale et rigide que Shôkichi, Fukusuke est plutôt insouciant et sarcastique. Cette opposition va rapidement rendre leurs relations très compliquées. Cependant, certains événements étranges vont amener les deux hommes à se rapprocher. Shôkichi changera-t-il d’avis sur ce collègue qui s’est incrusté dans sa vie… pour le meilleur… et le pire ?


Mon avis

Voici le nouveau manga de Harada, une mangaka déjà connue pour les titres Yata Moto et The song of York & Asa, tous deux publiés en France chez Idp Boy’s Love. Pour Color Recipe, c’est Taifu Comics qui s’occupe de l’édition, et comme toujours, la qualité est au rendez vous, avec deux pages couleurs en début de tome, et une autre vers la fin. Pour la traduction, nous retrouvons Isabelle Eloy, que l’on a déjà pu voir à l’œuvre sur les titres Love Rookies et Omae wa Hitsuji dont je vous parlais il y a peu.

Dans Color Recipe, nous suivons le quotidien d’un salon de coiffure, ce qui est plutôt original, mais surtout, de deux employés aux styles totalement différents. D’un coté nous avons Shôkichi, qui est très professionnel mais qui est un peu réservé, et qui ne parle pas beaucoup aux clients ou aux clientes qu’il coiffe. De l’autre coté, nous avons Fukusuke qui lui est vraiment à l’aise et parle de tout et de rien, peut-être parfois un peu trop. Personnellement, je préfère les coiffeurs comme Shôkichi, je ne vais pas dans un salon de coiffure pour raconter ma vie, mais bon, beaucoup de personnes le font et c’est pour cela que le gérant du salon embauche Fukusuke. Avec cette dernière recrue, il souhaite ramener une nouvelle clientèle et développer son chiffre d’affaire.

Je vous rassure, tout ne tourne pas autour de la coiffure, cela ne sert que de toile de fond pour développer une relation entre Shôkichi et Fukusuke. Si les deux protagonistes principaux se détestent au départ, ils vont peu à peu apprendre à se connaitre et se rapprocher, notamment grâce à Fukusuke qui n’hésite pas à prendre les devants pour secouer un peu Shôkichi qui ne pense qu’à son travail.

J’ai eu un peu de mal au départ, car le personnage de Fukusuke est assez particulier. Il en fait trop, il est vraiment délirant et un brin flippant malgré tout. Shôkichi quant à lui est trop timide, trop en retrait et ne semble pas réussir à s’affirmer. Pourtant, peu à peu, l’alchimie se fait et le titre se développe bien, rajoutant une intrigue que l’on ne voit pas venir.

C’est d’ailleurs assez particulier de vous en parler sans vous spoiler, mais un troisième personnage va faire son apparition et se montrer un peu trop insistant envers Shôkichi. Nous n’allons pas tomber dans le classique triangle amoureux, mais dans quelque chose de plus adulte, que l’on pourrait aisément retrouver dans des titres non Yaoi. D’ailleurs, hormis quelques scènes, ce manga n’a rien de trop osé et l’on se concentre sur l’intrigue qui se tisse sous nous yeux sans que l’on y prête vraiment attention au départ. Le final est quant à lui vraiment bien trouvé, même si je dois l’avouer, j’avais certains doutes.

Après la lecture de ce manga, je comprends vraiment pourquoi il a été élu meilleur manga Boy’s Love 2016 aux Chil Chil BL Awards et qu’il a été élu troisième titre le plus populaire dans le Kono ga Yabai 2017.

Si vous cherchez un manga Yaoi adulte, mature et qui ne sombre pas dans la facilité avec du sexe à outrance, je ne peux que vous conseiller cette lecture. Les personnages sont adultes (25 et 26 ans si je ne me trompe pas) et leur soucis et interrogations le sont tout autant !

Ma note 17/20

Site de l’éditeur

14 réflexions au sujet de « Color Recipe T1 »

  1. Bonjour,
    Fan de yaoi, je suis un peu amusée de votre critique de l’oeuvre. Bien que vous semblez connaître les oeuvres de Harada, la critique annonce une tranche de vie « adulte  » mature,je tiens à préciser que nous parlons bien de Harada,rien de ses écrits n’est une tranche de vie « mature, tout est une question de psychologie.
    Bien à vous.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour, merci pour votre commentaire.
      Je n’ai pas lu les autres titres de Harada, et je n’ai en aucun cas écrit que ce manga était un « Tranche de vie ». Par contre, oui, c’est un manga adulte et mature de part sa thématique ainsi que l’âge de ses personnages. Cela change des classiques amourettes d’adolescents.
      Ravi de vous avoir amusé 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s