Manga

Lecture commune #3 Yona, princesse de l’aube T1

Yona 1

Broché : 192 pages
Éditeur : Pika
Collection : Pika Shôjo
Date de sortie : 28 mai 2014
Prix : 6,95€

Résumé

Yona, princesse du royaume de Kôka, a grandi dans l’insouciance, choyée par le roi et protégée par son garde du corps et ami d’enfance, le puissant guerrier, Hak. À l’approche de ses 16 ans, Yona est heureuse : son cousin et amour secret, Soo-won, vient lui rendre visite pour célébrer son anniversaire. Mais ce soir-là, une terrible tragédie survient et sa vie va être bouleversée à jamais !


Avant toute chose

Comme le mois dernier, avec mes amis du collectif Mangasuki, nous allons vous parler d’un manga et vous aurez une nouvelle fois quatre avis. Après avoir traité d’un shonen culte avec Hunter X Hunter, et de l’adaptation en manga de Your Name nous avons décidé de vous proposer un shojo, comme ça, pas de jaloux ^^

N’hésitez pas à lire les chroniques de mes camarades pour vous faire un avis plus complet. Elle arriveront au fur et à mesure de la journée sur leurs blogs respectifs.

Le journal d’Allandryl
Otaklive
Kyo no Yume


Mon avis

Ces derniers temps, les manga d’aventure historique semblent avoir le vent en poupe. On connait bien évidemment le shonen Samurai Deeper Kyo, mais depuis quelques années, les shôjo semblent trouver leur place également, avec des titres comme La fleur Millénaire, L’Arcane de l’Aube ou encore Shirayuki aux cheveux rouges. Ces quatre titres m’intéressaient beaucoup, mais mon choix s’est fixé sur Yona, princesse de l’aube après que l’on me l’ai conseillé.

Autant être honnête, je n’était vraiment pas très enthousiaste à l’idée de lire ce titre. Mais malgré tout, je me suis lancé et j’ai vraiment adoré. Pourtant, l’intro commence très très mal. Le personnage de Yona est antipathique, elle vit dans son petit monde et ne comprends rien à la vie. Et pire que tout, elle aime son cousin…Oui, oui, son cousin…

Alors certains diront que cela se faisait beaucoup à l’époque, que c’était fréquent ce genre de mariages, mais Yona Princesse de l’aube se place dans le royaume imaginaire de Kôka. Il aurait été facile de ne pas mettre de lien de parenté, parce que là c’est du déjà-vu et je trouve qu’il n’y a aucune prise de risque. Mais bon, je chipote un peu, franchement, ça passe bien car c’est bien emmené.

Yona img2.PNG

Une fois passé la moitié du premier chapitre, l’histoire s’installe bien, jusqu’à ce qu’à la fin de ce dernier, dans lequel un tragique événement se passe. C’est là que le manga démarre vraiment, et il démarre très fort ! Je pensais que cela arriverait vers la fin du tome, mais non, tout ce que l’on nous présente dans les premières pages est immédiatement remis en question dès la fin du premier chapitre.

Je ne m’attendais pas du tout à cela, et j’ai été agréablement surpris de voir à quel point ce manga peut être dur et cruel. La mort peut frapper à tout moment, et il est difficile de faire confiance aux personnages. On sent bien que la mangaka veut écrire une immense fresque pour son univers, mais qu’elle va prendre son temps car dès la moitié du tome, on va plus se focaliser sur le background des différents protagonistes, notamment Son Hak. Je l’ai trouvé très classe, il sait parfaitement rester à sa place mais malgré tout il n’hésite pas à secouer Yona si nécessaire.

Soo-Won de son coté est assez particulier. C’est le cousin dont Yona est amoureuse, mais il est énigmatique et personnellement, je ne la voit pas finir avec lui. Pourtant, on sent que la mangaka organise un triangle amoureux/amical entre Son Hak, Yona et Soo-Won, mais avec seulement ce premier tome, difficile de voir quelle optique va prendre la suite de cette étrange romance.

Yona img3.PNGJ’ai beaucoup aimé le personnage de Yona (que je trouvais antipathique au départ, souvenez-vous) car avec tout ce qui lui arrive dans ce premier tome, elle gagne rapidement en maturité. De toute façon, elle n’a pas le choix, si elle veut s’en sortir, il est temps pour elle d’avancer et de faire face à la dure réalité de la vie.

Romance, jeux de pouvoirs, complots, fuite, tels sont les ingrédient de cet excellent premier tome de Yona princesse de l’aube. J’ai vraiment adoré et je regrette de ne pas avoir la suite sous la main, car c’est vraiment prenant.

Pourtant, deux choses viennent entacher cette belle lecture. La première, est simple, c’est édité chez Pika, et ce n’est donc pas terrible. Certes, je n’ai pas trouvé de coquilles cette fois-ci, mais bonjour les bavures d’encre et les défauts de moirage sur certaines tenues. C’est vraiment dommage qu’il y ai toujours quelque chose qui cloche dans cette maison d’édition, car ils ont un super catalogue.

Yona img1.jpgEt l’autre soucis, qui n’engage que moi, c’est l’auteure qui a la sale manie de raconter sa vie au beau milieu d’un chapitre. Elle réduit volontairement les cases pour raconter sa vie dans une colonne à gauche ou à droite de la page. Il n’y a rien de pire pour me sortir de ma lecture. Si encore elle avait quelque chose d’important à dire sur le récit, ça irait, mais pas du tout ! Personnellement, je m’en fiche qu’elle se mette à manger des légumes et à ne plus faire de sport ! Il aurait mieux valu qu’elle écrive cela dans une post-face. Mais c’est hélas une habitude chez les les auteures de shôjo. On retrouve souvent ce genre de déballage inintéressant au possible, qui casse notre lecture.

Bref, hormis la mangaka qui raconte sa vie et la maison d’édition qui est toujours à la traine, ce premier tome de Yona Princesse de l’aube est vraiment excellent. Je ne l’attendais pas à un tel niveau, et je pense me procurer rapidement les tomes suivants !

Ma note : 17/20

 

Publicités

17 réflexions au sujet de « Lecture commune #3 Yona, princesse de l’aube T1 »

  1. Yona est effectivement un chouette titre d’aventure à suivre même s’il a des hauts et des bas entre les tomes.
    Sinon pour infos, les babillages intempestifs dont tu parles ne sont pas vraiment du fait des mangaka, c’est la conséquence des insertions de pubs dans les magazines de prépublication. Dans les versions reliées, on leur demande d’insérer du blabla à la place. Personnellement je ne les lis pas en même temps que l’histoire, j’y reviens ensuite et si ça me plaît pas, je ne les lis pas ^^

    Aimé par 3 people

  2. Tu as bien fait de t’y mettre
    Si t’en as l’occasion, tu pourrais attaquer les 3 autres aussi XD (surtout Shirayuki, et l’arcane de l’aube)
    L’autre, j’ai de bons retours mais pas encore pu me plonger dedans (la fleur millénaire)
    Oui, c’est dommage, avec eux ça me donne une raison supplémentaire de préférer le numérique, au moins je n’ai pas ces pages d’horribles couleurs, et comme en plus c’est un long titre ^^ mais que j’adore XD avec ses hauts et ses bas !

    Aimé par 1 personne

  3. En lisant ta chronique je me souviens maintenant pourquoi le titre semblait bien dans pour autant m’emballer. Déjà le personnage De Yona n’est pas des plus agréable et j’ai eu du mal à compatir avec sa situation.
    Donc oui il y a une large différence entre La Fleur et Yona. Puis les triangles amoureux sont lassant personnellement. Je vais le relire mais je sens que je vais finir avec le même ressenti qu’il y a plus d’un an: mitigé et sans l’envie de continuer. Surtout que c’est une série à plus de 10 tome voire presque 20.

    Aimé par 1 personne

  4. Je suis quand même contente de voir que le titre t’ai plût un minimum 🙂
    Ah Yona, la petite Yona qui m’a donné plusieurs fois envie de la secouer au début xD Pour ça, lors du début, je préfère Shirayuki en terme de personnage ^^ » Enfin, heureusement elle s’améliore au fil du temps et gagne en maturité ^^

    Je réalise que personne n’a les mêmes défauts dans son exemplaire o_O » (le plus ironique c’est que pour une fois le mien était nickel xD Hormis le souci des pages, mais ça y a tellement eu pire xD)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s