Comics·Manga·Romans

Avis en vrac #4

Coucou les amis ! On se retrouve cette semaine pour une nouvelle édition des Avis en Vrac ! Cette semaine je vais vous parler d’un manga, un comics et un roman ! Bonne lecture 😉


Sin city 1Sin City T1

Broché : 205 pages
Éditeur : Rackam
Collection : Sin City
Date de sortie : 23 septembre 2013
Prix : 20€

Résumé :

Sorti pour la première fois en France en 1994 (un an après sa sortie en album aux États-Unis), le premier volume de la saga de la « Ville du péché » est considéré comme une des œuvres majeures de Frank Miller, qui a marqué l’histoire de la bande dessinée. Politiciens véreux, prostituées, femmes fatales, voyous et pauvres types se croisent dans les pages de Sin City, composant une fresque cynique et parfois ironique d’une société malade. Hybridation entre roman noir, univers des super-héros et codes du manga, Sin City surprend encore aujourd’hui par son scénario admirablement construit et l’élégance puissante du noir et blanc de Miller. À l’occasion du vingtième anniversaire de sa première sortie, Rackham réédite l’intégralité de la série dans un nouveau format et avec de nouvelles couvertures. Album cartonné, dos rond, tranche-fil rouge… tout pour en faire un collector. Ce premier volet va prendre désormais le titre de The hard goodbye que Miller lui a attribué en hommage à Raymond Chandler.

Mon avis :

Je suis fan du film Sin City depuis mon premier visionnage. Et pourtant, avec tous les comics et autres romans graphique que je lis, je n’avais jamais tenté l’aventure. Voilà une erreur corrigée et je peux vous dire que j’aurais du m’y mettre bien plus tôt !

La saga de Sin City se compose de sept volumes, celui-ci étant le tout premier et nous plaçant dans une enquête sombre et glauque, dans une affaire de meurtres de prostitués.

Mais au lieu d’avoir un flic bourru qui mène l’enquête comme dans tout bon vieux polar, ici nous suivons, ou plutôt, nous sommes dans la tête de Marv, le coupable idéal.

L’écriture nous plonge en quelques pages dans l’intrigue, chaque mot, chaque phrase est pensé pour nous permettre de mieux appréhender ce personnage qui devient très charismatique. On découvre le monde à travers ses yeux dégoutés de tout ce qui l’entoure.

Mais l’écriture n’est que la moitié du travail de Frank Miller. La seconde force réside dans les dessins d’une qualité incroyable. Je sais que certains de mes proches n’apprécient pas ce genre de dessins, assez simplistes, allant à l’essentiel, mais sur moi ça fonctionne à merveille. Tout est basé sur des silhouettes, des jeux d’ombres, de lumières. Il y a une page ou Marv se trouve sous la pluie qui est juste magnifique. Honnêtement, je suis resté quelques minutes à l’observer.

Sin City est une œuvre majeure des romans graphiques et ce premier tome nous plonge dans cette ville de tous les péchés et on en redemande.

Sin City rejoint Watchmen dans ma bibliothèque en tant qu’œuvre incontournable et indémodable.

Ma note : 20/20


Rosario vampire 1Rosario + Vampire T1

Broché : 192 pages
Éditeur : Delcourt/tonkam
Type : Shonen
Date de sortie : 8 novembre 2006
Prix : 6,99€

Résumé :

Tsukuné Aono n’est pas au bout de ses peines. Le lycée dans lequel il a atterri est réservé aux monstres ! N’ayant qu’une idée en tête, la fuite, notre héros se ravise lorsqu’il croise la plus belle fille du lycée, Moka Akashiya Mais sous ses airs angéliques,
elle cache une double personnalité, qui se révèle lorsqu’on arrache son rosaire…
C’est un terrible vampire !

Mon avis :

Tsukune Aono, un ex-collégien intègre le lycée Yokai, seul établissement à l’avoir accepté. Seulement, le lycée Yokai n’est pas un établissement comme les autres puisque ses étudiants ne sont que des monstres prenant forme humaine, apprenant la cohabitation entre les deux espèces. Mais ça… Tsukune ne l’apprend que le jour de sa rentrée !

Un héros un peu naïf, une douce demoiselle dont il s’éprend, différentes lycéennes monstrueuses qui s’éprendront aussi de lui… C’est en gros la formule du manga dont l’originalité ne semble s’illustrer que par l’univers fantastique de la série, un monde où les monstres cohabitent secrètement avec les humains.

Mais peu à peu l’intrigue se met en place, et les différents protagonistes que l’on avait vu et qui ne semblaient pas très intéressant reviennent sur le devant de la scène et constituent assez rapidement une belle brochettes de personnages divers et variés.

Les dessins sont classiques, mais très efficaces, la beauté des personnages est très bien mise en avant, ainsi que l’aspect changeforme. Les scènes de combat ne durent pas très longtemps, mais à défaut d’êtres épiques, elle sont claires et lisibles.

Rosario + Vampire démarre donc tranquillement, sans vraiment révolutionner le genre, mais il à le mérite d’offrir une lecture très agréable. On rentre dans cet univers un peu déjanté assez facilement, et à mon avis une intrigue plus complexe se tissera au fil des tomes.

Affaire à suivre, mais ça commence très bien.

Ma note 15/20


Plein gazPlein Gaz

Broché : 96 pages
Éditeur : JC Lattès
Date de sortie : 8 janvier 2014
Prix : 3€

Résumé :

Sur une route désolée du Nevada, un gang de motards est pris en chasse par un camion fou, apparemment bien décidé à les éliminer un à un. Il n’existe qu’une seule issue pour sauver sa peau : ne jamais ralentir…

Inspiré par le désormais classique Duel, de Richard Matheson, adapté au cinéma par Steven Spielberg dans son premier film, Plein Gaz marque la première collaboration entre Stephen King et Joe Hill.

Mon avis :

Voici un petit livre avec une nouvelle de seulement 90 pages co-écrite par Stephen King ainsi que l’un de ses fils Joe Hill. Si l’un est très connu, l’autre, l’es peut-être moins. Pourtant la qualité est là, le style très fluide et très accrocheur et l’ambiance bikers très bien représentée.

Les vingts premières pages sont assez calmes car elle servent à vous présenter les personnages, à poser l’ambiance et à comprendre quels sont les enjeux de l’histoire. Puis, très vite on commence une course effrénée contre la mort. C’est palpitant, rythmé, sanglant, bref tout ce qu’on aime chez Stephen King.

Je n’ai jamais lu le livre Duel de Richard Matheson auquel Stephen King et Joe Hill ont voulus rendre hommage, donc je ne pourrais pas comparer les deux ouvrages. Cependant, j’ai lu Je suis une légende qui est un excellent roman, mille fois meilleur que le film. Nul doute que Duel doit être de qualité lui aussi.

Une nouvelle qui se lit très vite (comptez une bonne heure) et ou il n’y a aucun temps mort. La preuve est faite encore une fois que la qualité d’un récit ne dépend pas du tout de sa taille.

En bonus, nous avons droit au prologue du livre de Joe Hill, Nosfera2 qui à l’air très intéressant également. J’ai très envie de voir ce que donne Joe Hill en solo et je pense ne pas tarder à me procurer un de ses livres. Je le connais en tant qu’auteur de comics (notamment pour The Cape et Locke & Key), et j’ai vu le film Horns que j’avais beaucoup aimé.

Qui sait, le talent passe peut-être de père en fils ?

Si vous souhaitez lire quelques lignes, c’était justement le livre que j’avais choisi dans Premières Lignes #11

Ma note 17/20


Cette semaine il n’y a que trois avis en vrac contre quatre habituellement, j’en suis désolé, mais le bilan de juillet m’a pris du temps et je voulais le sortir le premier aout (et pas une semaine plus tard comme les autres mois^^).

Avez-vous lu ces titres ? Qu’en avez-vous pensé ? Certains vous intéressent-ils ? N’hésitez pas à me laisser un like si l’article vous à plu ou à le commenter, c’est avec plaisir que j’y répondrais 😉

Publicités

8 réflexions au sujet de « Avis en vrac #4 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s