Comics

Superman Rebirth T1

Superman Rebirth 1

Broché : 176 pages
Éditeur : Urban Comics
Collection : Dc Rebirth
Date de sortie : 07 juillet 2017
Prix : 17,50€

Synopsis :

À la mort du Superman de la Renaissance, l’esprit de vérité et de justice qu’il représentait a semblé disparaître avec lui. Mais un Homme d’Acier bien plus aguerri restait à l’affût, opérant dans l’ombre. Et il est grand temps pour ce protecteur d’une Metropolis parallèle de reprendre le flambeau, car l’Eradicator est en route pour la Terre, et aucune forme de vie ne semble pouvoir lui résister… Contient :l Rebirth #1 + #1-6


Mon avis :

Le voilà enfin ! Le tant attendu Superman Rebirth ! Le mois dernier je vous parlais de Wonder Woman, Batman et de la Justice League, mais je regrettais que Superman ne soit pas sorti en même temps. Il a donc fallu patienter un mois de plus, mais ça valait le coup d’attendre. Ce nouveau Superman est d’une excellente qualité !

Nous retrouvons un un duo d’auteur et de dessinateur que j’avais bien aimé sur la série Batman et Robin dans la collection DC Renaissance (New-52) puisqu’il s’agit de Peter J. Tomasi et de Patrick Gleason. Ils sont également rejoint par deux autres dessinateurs avec Doug Mahnke et Jorge Jimenez.

Comme dans la série Batman et Robin, on retrouve une thématique forte à Peter J. Tomasi et Patrick Gleason puisqu’une nouvelle fois, ils mettent l’accent sur la relation père-fils entre Clark et son fils Jonathan. Vous n’êtes pas sans savoir si vous suiviez Superman dans DC Renaissance, que ce dernier est mort et qu’un nouveau Clark à pris sa place, mais que celui-ci vient d’une autre réalité, dans laquelle il est marié à Lois Lane et avec qui il a un fils : Jonathan

Rassurez-vous, si vous n’avez pas lu l’ancienne continuité, ce n’est pas du tout un soucis, puisque ce Rebirth vous expliquera tout dans les moindres détails, comme souvent avec Urban Comics.

Ce premier tome contient le chapitre Rebirth (qui pour une fois est utile) ainsi que les six premiers chapitres de la série, qui constituent le premier arc. Comme je vous le disait plus haut, c’est la relation entre Clark et Jonathan qui va être mise en avant, notamment comment ce dernier va apprendre à maitriser ces pouvoirs et ce que cela implique.

Mais notre belle famille n’a hélas pas le temps de trainer car il y a déjà un ennemi qui vient chercher des problèmes ! Et ce n’est rien de moins que L’Eradicator qui veut encore et toujours protéger l’héritage des Kryptonien. Or, il se trouve que Jonathan est mi-Humain, Mi-Kryptonien. Cela lui vaut d’ailleurs quelques soucis, puisque il ne semble pas être invincible comme son père.

Je ne vais pas vous raconter l’histoire en détail, mais ce premier tome est sans doute l’un des meilleurs du DC Rebirth. On retrouve tout ce que l’on aime chez Superman. Des combats explosifs et dynamiques, mais aussi le coté humain de Clark avec la protection incessante de ses proches. Ici, il doit veiller sur son fils qui est au centre de toutes les attentions, mais il veut également le préserver et ne pas trop l’exposer.

Et pour cela, Peter J. Tomasi et Patrick Gleason sont vraiment très doués. Tout comme ils l’avaient fait avec Bruce et Damian Wayne, on sent clairement qu’ils maitrisent leur sujet. Après, Jonathan n’est pas Damian et Clark n’est pas Bruce, donc la relation est moins conflictuelle que dans Batman et Robin. Disons que Jonathan n’est pas aussi teigneux que Damian, et que lorsque ses parents luis disent les choses, il les écoute. Et puis Lois et Clark sont bien plus diplomates que Bruce Wayne.

J’ai cependant un petit bémol (comme toujours j’ai envie de dire ^^) concernant les dessins. Ils sont tous d’excellente qualité, quelque soit le dessinateur, par contre, ce que je regrette c’est ce changement incessant . En effet, le chapitre Rebirth est dessiné par Doug Mahnke, puis Patrick Gleason dessine les chapitres 1 et 2, ensuite c’est Jorge Jimenez qui va dessiner le 3, avant que Patrick Gleason ne dessine le chapitre 4, pour laisser sa place à Doug Mahnke sur le 5eme, puis Patrick Gleason reviendra pour dessiner le dernier chapitre.

Tous les trois sont très bons, dans des styles différents, mais changer sans cesse de dessinateur est vraiment agaçant. Alors peut-être que cela dérange moins quand on lit les chapitres à l’unité, lorsqu’il sortent, mais dans un format relié où l’on enchaine les 7 chapitres en une heure, c’est un peu pénible. Alors ce n’est qu’un détail hein, mais quand même, cela m’a sorti de ma lecture une ou deux fois, et c’est vraiment dommage.

Bref, hormis ce léger détail, ce premier tome de Superman Rebirth fait un sans faute. C’est beau, c’est vif, c’est dynamique, avec des dessins sublimes, une narration impeccable et des personnages traités avec beaucoup de justesse. Et si on tenait ici la meilleure série de ce DC Rebirth ?

Ma note : 19/20

Publicités

8 réflexions au sujet de « Superman Rebirth T1 »

  1. Excellente review !
    Pour l’avoir lu c’est exactement ça. On sent les auteurs avec les questions de filiation comme pour Bruce et Damian. Le petit plus pour moi c’est quand même Jon qui est moins « tête à claque » que Damian. Et puis ce Sup’ pré Flashpoint est d’une classe folle !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s