Manga

Fûka T1

fuka-1-pika

Broché : 192 pages
Éditeur : Pika
Type : Shonen
Date de sortie : 15 mars 2017
Prix : 6,95€

Synopsis :

Après le départ de ses parents pour les États-Unis, Yû commence une nouvelle vie à Tokyo avec ses trois sœurs. Le lycéen passe son temps sur un célèbre réseau social avec son smartphone plutôt que de se faire des amis. Sa rencontre avec Fûka, une jeune fille au caractère bien trempé, qui se balade des écouteurs vissés sur les oreilles, parle fort et dit ce qu’elle pense, va bouleverser son quotidien. Alors que tout semble les séparer, Yû se lie d’amitié avec la jeune lycéenne qui a bien du mal à combler le vide qu’elle ressent dans sa vie ! Le jeune homme l’aidera-t-il à prendre son envol et à enfin trouver sa voie ?


Mon avis :

Alors, ça m’arrive rarement, mais j’ai acheté ce premier tome sans savoir de quoi il allait parler. Je sais, ça peut paraitre idiot, mais j’ai complètement craqué sur la couverture. Personnellement je la trouve magnifique, et alors que j’achetais d’autres manga, j’ai ajouté celui-ci dans mon panier, juste pour la couverture.

Je n’avais d’ailleurs pas lu d’avis dessus et je n’ai pas vu l’anime puisqu’il n’a pas encore été licencié en France. Donc autant dire que je partais sur une base neutre.

Le pitch de départ est assez simple puisque le jeune , accroc à son smartphone et aux réseaux sociaux, n’est pas le genre d’adolescent très ouvert sur les autres. Jusqu’à sa rencontre musclée avec la belle et dynamique Fûka, une jeune fille passionnée de musique, qui n’a pas de smartphone, pas de MP3, se servant d’un lecteur CD portable pour écouter ses albums favoris.

Suite à un quiproquos un peu tiré par les cheveux, les deux ados vont finir par se fréquenter et devenir amis, se rapprochant autour de la thématique de la série : la musique.

Bon, soyons clair, le premier chapitre est mauvais. Il ne faut pas s’y fier pour juger de la qualité du manga. La rencontre entre et Fûka est absurde, ridicule, et surtout, elle ne reflète pas les personnages. J’ai eu le sentiment que c’était un peu un chapitre test, comme on fait des pilotes sur certaines séries, et qui au final n’ont rien avoir avec la-dite série. De plus, il y a beaucoup de scènes fan-service inutiles qui frisent le ridicule.

Mais je vous rassure, ce manga est vraiment bien car une fois ce premier chapitre oublié, on peut pleinement se concentrer sur l’histoire et l’évolution des personnages. On découvre aussi quelques persos secondaires qui sont très intéressants et ne se contentent pas de faire de la figuration.

Je n’avais jamais lu de manga sur la musique et je manque donc de point de comparaison, mais j’aime beaucoup ce qui se dégage de ce titre. Pendant et après la lecture, on a envie de sortir, d’aller à un concert, d’écouter de la musique.

Alors ça reste du shonen tranche de vie, mais cela respecte parfaitement bien les codes du genre et on s’attache vite aux personnages. Les dessins sont vraiment sublimes, comme la jaquette le laissait présager. Les cases sont grandes, aérées, la mise en page est fluide et on ne s’ennuie pas une minute.

Honnêtement, je ne m’attendais pas à une si bonne surprise. J’ai vraiment accroché à ce premier tome qui est frais, divertissant, sans pour autant manquer de profondeur. Je suis juste un peu déçu de découvrir cette série alors qu’elle vient de sortir car du coup, je vais devoir attendre la sortie du prochain tome, alors que si je l’avais découvert tardivement, j’aurais pu rattraper mon retard et acheter tous le tomes parus. Oui, je suis du genre impatient par moments ^-^

Je ne connaissais pas du tout le mangaka, mais j’ai vu que SEO Kôji avait déjà publié bon nombre de titres, notamment Suzuka, qui parle d’athlétisme si j’ai bien compris. Et chose marrante, le personnage de Fûka est la fille des protagonistes principaux du manga Suzuka, ce qui pour les lecteurs de ce manga doit forcément être une bonne chose. J’ai d’ailleurs essayé de me procurer les Suzuka, mais hélas il n’est plus édité et les tomes sont vendus à prix fou.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai eu un véritable coup de cœur pour ce manga, qui est frais, dynamique, détendant et de surcroit, qui parle de musique ! Il y a 15 tomes déjà parus au Japon, donc même si Pika a un peu trainé avant de l’adapter en France, on sait qu’ils vont le publier à un rythme soutenu, ce qui me plait beaucoup !

Un mot sur l’édition d’ailleurs. Et bien… c’est du Pika, donc c’est loin d’être parfait. La sur-couverture est si fine qu’on voit au travers, la qualité du papier est comme toujours, assez classique, mais pour une fois, il n’y a pas de coquilles ou de mots manquants comme j’ai pu en trouver sur Seven Deadly Sins, l’Attaque des titans ou encore la maison du soleil. L’avantage de cette maison d’édition, c’est qu’ils ont des titres forts intéressants. Dommage que la qualité de l’édition ne soit pas toujours au top.

Ma note 17/20

Publicités

12 réflexions au sujet de « Fûka T1 »

    1. Oui j’ai été agréablement surpris (bon en même temps je l’ai acheté sans savoir de quoi il parlait xD)
      Je serais curieux d’avoir ton avis dessus lorsque tu l’aura lu. Et si tu aimes le tome 3 est sorti il y a quelques jours, je vais d’ailleurs le lire bientot xD

      Aimé par 1 personne

  1. Contente de voir quelqu’un d’autre aimait et parlait de Fûka
    Après si tu veux d’autres titres traitant de la musique mais qui ont une base shôjo : masked noise, lovely love lie.
    Effectivement, c’est dommage du coup, et du coup tu n’as jamais vu l’anime de Suzuka ni A Town where you live non plus ?
    Je vois que tu partages mes impressions sur l’édition de Pika, raison supplémentaire pour préférer leurs titres en numérique XD.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, j’ai l’impression que ce manga passe totalement inaperçu alors qu’il est vraiment de bonne qualité.
      Je ne connais pas Masked Noise et Lovely love lie, mais j’en prends bonne note 😉
      Et non, je n’ai pas vu ou lu les autres titres de cet auteur. Suzuka n’est même plus trouvable en manga :/
      Pika est assez inconstant en effet, par contre le numérique pour un manga, je n’y arrive pas ^^

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, j’ai déjà essayé avec Iznéo, mais j’arrive pas à passer la barrière de l’écran. Autant pour les romans ça me pose pas de soucis (même si je préférè le papier) autant pour les manga, BD et Comics, j’y arrive pas^^

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s