Manga

Nisekoi T25

Nisekoi 25

Broché : 192 pages
Éditeur : Kazé
Collection : Kazé Shonen
Date de sortie : 14 juin 2017
Prix : 6,79€

Synopsis :

Face à un cruel dilemme, Raku semble enfin avoir arrêté son choix sur l’une des deux lycéennes dont il est amoureux. Mais avant qu’il ne dévoile ses sentiments à l’élue de son cœur, les sept amis ont prévu de se retrouver sur le plateau de Tenku, là où tout a commencé, dans l’espoir de raviver les souvenirs de cette nuit fatidique. Parviendront-ils à découvrir le secret de la promesse échangée dix ans plus tôt ? L’heure des ultimes révélations a sonné !

Mon avis :

Nous y sommes, après 25 tomes de bons et loyaux services, le manga Nisekoi tire sa révérence dans un dernier volume assez épais, et qui est à mon sens juste parfait. Je vous avez déjà parlé du tome 24 il y a peu, et l’on sentait qu’il amorçait l’arc final.

L’intégralité du tome va se concentrer sur le lieu dont on nous parle depuis le début, là ou tout les protagonistes principaux se sont connus lorsqu’ils étaient enfants. Nous avions eu beaucoup de flash-back et de points de vues différents aux fur et à mesure que la saga avançait, mais dans ce dernier tome nous avons tout les détails qui s’imbriquent parfaitement, et les dernières révélations.

Un long passage de quelques chapitres est d’ailleurs consacré à un flash-back ou l’on voit nos personnages lorsqu’ils étaient enfants, et l’on comprends tout. La promesse, l’origine du cadenas et des quatre clés, le fameux livre pour enfant avec la page manquante et la fin modifiée, tout est résolu, parfaitement expliqué et l’on sent bien que le mangaka avait tout planifié depuis le détail. J’avais peur qu’il y ai des incohérences, mais non, tout est carré, il n’y a aucun défaut.

Alors bien évidemment, la question que l’on se pose c’est est-ce que Raku va choisir Kosaki ou Chitoge. Les fans de ce manga on chacun leur préferences, on peut dire qu’il il y a la team Chitoge et la team Kosaki.

J’avais bien évidemment une préférence pour l’une d’entre elles, mais je ne vous dirais pas laquelle, puisque c’est celle-ci qui est choisie.

J’ai beaucoup aimé la manière d’aborder l’amour qu’il y a entre ces trois personnages, car les deux choix se défendent, mais au final, je trouve plus logique le choix qu’a fait Raku. D’ailleurs, si l’on est attentif, on peut aisément le deviner depuis le tome précédent, mais je ne vous cache pas que j’ai eu peur qu’il fasse le mauvais choix au dernier moment. Enfin, cela n’aurait pas été un mauvais choix, mais, disons que cela aurait un peu trahi le concept du manga, en tout cas, tel que je le concevait depuis le départ.

J’ai également adoré le tout dernier chapitre, qui nous montre ce que sont devenus les personnages quelques mois plus tard. Chacun a terminé ses études et certains ont fait des choix surprenants. Raku et la femme qu’il a choisi préparent d’ailleurs leur mariage. J’ai beaucoup aimé ce dernier chapitre qui clôt la saga. C’est beau, émouvant, et finalement tout fini bien, même pour les prétendantes qui ont été écartées.

En toute fin de volume nous avons droit à un chapitre bonus, en mode crayonné, qui nous présente deux nouveaux personnages, qui ne sont rien de plus que les enfants de Raku et compagnie. Cela laisse peut-être une porte ouverte pour une éventuelle suite ?

C’est un beau manga qui se termine ici. 25 tomes est une très bonne durée de vie, et globalement, le manga a toujours été au niveau. Il y a eu quelques arcs un peu tirés par les cheveux, mais rien de bien tragique. Malgré la multitude de personnages, je ne me suis jamais perdu, jamais lassé et je sors pleinement satisfait de cette série. Si vous aimez le début de ce titre, alors foncez, toute la série est sur la même lancée. Les années passent au fil des tomes (je crois qu’il se passe pas loin de trois ans) les personnages s’affinent, se développent, grandissent et découvrent les sentiments qui les animent. Leurs relations avec leurs parents reviennent assez souvent au fil des tomes, et cela permet en général de faire passer un cap au personnage concerné.

Je suis content que ce titre se termine et je suis également un peu triste car je me dit qu’il n’y en aura plus. Peut-être vais-je me tourner vers le spin-off en quatre tomes Kosaki magical Pâtissière, même si je sais qu’il n’a rien à voir. Et puis qui sait, peut-être qu’un jour l’auteur nous proposera une suite avec leurs enfants ? Après tout, on a déjà vu ça avec Naruto et Boruto ou encore Suzuka et Fuka. Si c’est bien fait, bien évidemment. Quoiqu’il en soit je serait très attentif aux futurs manga de Naoshi Komi.

Ma note sur le tome 25 : 20/20
Ma note sur l’intégralité de la série : 17/20

Je remercie les éditions Kazé et Anita pour l’envoi de ce Service Presse qui une fois de plus m’ont permis de lire ce titre quelques jours avant sa sortie, et donc de pouvoir vous proposer la chronique aujourd’hui même 🙂

Site de l’éditeur 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Nisekoi T25 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s