Manga

Black Clover T6

Black-clover-6-kaze

Broché : 192 pages
Éditeur : Kazé Editions
Collection : Kazé Shonen
Date de sortie : 24 mai 2017
Prix : 6,79€

Synopsis :

Asta combat seul Varo, transformé en un effroyable monstre par Sally, l’extravagante scientifique. Heureusement, Gosh, revenu sur ses pas, prête sa force au jeune garçon pour terrasser le kidnappeur d’enfants. La victoire presque acquise, l’Éminence de l’Œil du Crépuscule apparaît soudainement et change la donne…

 

Mon avis :

Déjà le sixième tome de ce très bon manga ! Si vous avez lu ma chronique sur le tome précédent, vous savez donc que Black Clover est un shonen tout ce qu’il y a de plus classique, qui ne bouleverse pas les codes, mais qui fait les choses bien.

En seulement six tomes, les personnages ont bien évolués, nous avons eu droit à quelques combats plutôt bien fichus et très bien dessinés, et l’on peut déjà désigner un grand méchant de l’histoire. En effet, L’œil du Crépuscule se montre enfin et autant dire que cet étrange groupe en impose !

Asta est évidement au centre des attentions et dans les moments sérieux se révèle particulièrement efficace. Comme je vous le disais, c’est ultra classique. Asta est comme Naruto, Luffy ou encore Natsu. Il ne faut pas s’attendre à quelque chose de plus sur ce personnage. Il est drôle, très puissant, incontrôlable, mais à la fin c’est lui qui gagne. À titre personnel, ce n’est vraiment pas un défaut puisque j’adore les manga que sont One Piece, Naruto et Fairy Tail.

Pourtant j’ai l’impression que Black Clover souffre un peu d’une mauvaise image, trop classique. C’est sur que le renouveau c’est bien, mais le classique c’est pas mal non plus, même si cela ne semble plus trop être tendance. J’ai l’impression que les lecteurs ne veulent plus de shonen fleuve s’étalant sur plus de 50 tomes. C’est dommage car lorsque j’aime une série, j’ai envie qu’elle continue le plus longtemps possible (en gardant la même qualité, bien évidemment).

Bref, si vous vous attendez à quelque chose de nouveau, à du jamais-vu, passez votre chemin, Black Clover ne vous satisfera pas. Si par contre vous aimez les shonen fleuve, avec des codes vus et revus, alors Black Clover est parfait car le mangaka respecte parfaitement les codes qu’ont établis les autres shonen avant lui.

Dans ce sixième tome, nous en apprenons un peu plus sur l’étrange grimoire d’Asta (mais juste un peu) et on se pose du coup beaucoup de questions. J’ai vraiment hâte d’en apprendre plus ! Pour l’heure, comme vous l’avez vu avec la couverture, c’est Yami, le capitaine du Taureau Noir qui est à l’honneur et autant vous dire qu’il envoie du lourd ! J’aime beaucoup ce personnage qui ne traite pas Asta comme un gamin, et qui dans la bataille va le prendre comme un vrai coéquipier.

Les autres personnages ne sont pas en reste puisque l’on suit également Sally, Varo, Gosh et Neige qui s’intègrent de plus en plus dans cette histoire. Les dessins très précis et dynamiques permettent de ne pas se perdre entre les différents personnages, car il sont facilement reconnaissable. Le seul hic pour moi c’est que je n’ai pas la mémoire des noms, et que du coup, quand on parle d’un personnage qui n’est pas sur place, je me demande toujours de qui on parle. Par chance, chaque début de tome nous présente les personnages, ce qui est vraiment très appréciable.

C’est peut-être le seul défaut que je trouverai à Black Clover. On a beaucoup de personnages. Ils ont pour la plupart des liens entre eux et du coup il faut sans cesse se référer à la feuille des personnages. J’aurais aimé que l’on ne suive que la Compagnie du Taureau Noir, histoire de ne pas voir plus de six ou sept personnages, au moins dans les premiers tomes. Là, on se retrouve d’emblée avec une trentaine de protagonistes, et ce n’est pas toujours évident. Enfin, quelqu’un avec plus de mémoire que moi n’aura sans doute pas ce soucis ^^

Un excellent tome, une fois de plus pour un manga qui mérite d’être plus connu. Cela m’attriste de voir à quel point il est sous-coté, j’espère qu’il sera prochainement adapté en anime et que cela permettra au grand public de découvrir ce titre.

Ma note : 16/20

Je remercie les éditions Kazé pour l’envoi de ce Service Presse. Une fois de plus, je salue la qualité et la diversité des titres proposés par cette maison d’édition.

Site de l’éditeur

Publicités

5 réflexions au sujet de « Black Clover T6 »

    1. Tu avais le tome 1 à 1€ pendant les 48h BD, tu l’a pas tenté ? Après c’est un shonen ultra classique, mais c’est justement ce que j’aime bien, il respecte les codes du genre.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s