Romans

Tempêtes solaires

71f38vznlyl

Synopsis :

Conséquence de tempêtes solaires, l’énergie de la planète disparaît soudainement et totalement, propulsant les êtres humains deux cents ans en arrière. Le dérèglement climatique qui fait suite obligera l’être humain à changer son comportement actuel.
Que feriez-vous si, du jour au lendemain, vous vous retrouviez dans le noir total, chaque nuit ?
Que feriez-vous si, du jour au lendemain, vous étiez privé de tout votre confort, même le plus minime ?
Jack, Steve, Joshua, Jiao, Laura et Thibaut vont le vivre pour vous. Confrontés à plusieurs catastrophes naturelles de dimension mondiale, comment vont-ils évoluer, mais surtout survivre ?
Est-ce l’apocalypse ? Peut-on qualifier ainsi la disparition de notre technologie et des sources d’énergie que nous connaissons de nos jours ?
Et si ce jour était demain ?

Mon avis :

Tout d’abord je remercie Ludovic Spinosa qui m’a contacté afin de me proposer son livre. Je remercie également les éditions Persée pour l’envoi de ce roman. Merci également pour les petits mots et les marques-pages de l’auteur ou de la maison d’édition. Leur sérieux et leur professionnalisme est vraiment impeccable.

Passons à présent au récit.

L’auteur nous propose une histoire de science-fiction post-apocalyptique qui a lieu quelques années dans le futur, en 2026 précisément. Une tempête solaire plus puissante que les autres va frapper la terre et priver  tous les humains de la moindre technologie. Les moyens de communications n’existent plus, de même que les moyens de transports et ainsi de suite.

L’idée de départ est très bonne, même si elle est déjà vue maintes et maintes fois, mais j’y reviendrai plus tard. Ludovic Spinosa ne cesse d’inclure des faits réels qui ont eu lieu plus ou moins récemment comme par exemple la déclaration d’une tempête solaire en 2015 qui a été évité de justesse.

On en apprends beaucoup sur les divers dangers qui pourraient frapper la Terre sans prévenir, et contre lesquels on ne pourrait rien faire. Là-dessus, l’auteur maitrise parfaitement son sujet et c’est vraiment très instructif. Mais il s’agit avant tout d’un roman, et c’est la que les choses se compliquent un peu.

Lorsqu’en 2026, la tempête solaire frappe la Terre, nous suivons l’événement du point de vue de plusieurs personnages à des points différents du globe. Il y Jack qui est à New-York, Jiao en Chine, Rémy en France et bien d’autres dans divers pays. Nous allons donc faire le tour du monde, alternant de l’un à l’autre et suivant leur aventure de leur point de vue. Chacun devra faire face à des situations complexes et tous ne s’en sortiront pas forcément.

Ce découpage est assez intéressant, et il aurait du offrir une immersion sur chaque groupe de personnage, mais hélas, l’auteur ne s’est pas assez penché sur le développement des protagonistes, si bien que l’on ne s’attache pas à eux, et du coup on ne rentre pas pleinement dans le récit.

À titre de comparaison, quand on lit Dôme, de Stephen King (Un dôme s’abat sur une ville et la prive de toute communication, électricité etc…) les personnages sont bien détaillés. On suit par exemple une femme qui veut prendre des cours de pilotage et qui va percuter le Dôme lors de sa première leçon. On suit également un homme qui veut quitter la ville et qui se retrouve coincé et en bien mauvaise posture.

Où alors, on peut prendre un récit majeur du genre, avec Ravage de René Barjavel qui se base sur la même thématique. Lui aussi pose des personnages bien travaillés. Je me souviens encore de la jeune chanteuse qui veut réussir, et qui va vivre sa première apparition à la télévision, lorsque soudain, l’électricité est coupée. C’est fini, le monde n’entendra jamais sa belle voix. On ressent beaucoup d’empathie pour les personnages de Barjavel.

Avec Tempêtes Solaires, ce n’est pas le cas. Il y a une jeune espagnole qui regardai les clips à la TV, un homme qui se réveille après une nuit de beuverie, bref, rien d’exceptionnel.

Cela dit, le livre n’est pas mauvais, même s’il a des faiblesses, il est très agréable à lire, mais je n’ai pas accroché aux personnages qui manquaient cruellement d’intérêt. De plus, dans un récit un brin futuriste, j’attends toujours d’être un peu surpris. Et quand je vois qu’en 2026 les nouveautés technologiques sont par exemple des écrans 16K…Wahou…quelle nouveauté. Actuellement on est à la 4K, la 8K arrive alors l’auteur n’a pas pris trop de risque en citant la 16K. Tout comme il n’a pas pris de risque en citant la 3D sans lunettes. Ce n’est pas cela que j’attends d’un récit de science-fiction.

Une bonne lecture, agréable, bien écrite, avec des faits réels très intéressants mais une histoire peu convaincante car déjà-vu, et mieux traité par des auteurs comme Renée Barjavel, HG Wells ou dans un contexte encore plus futuriste Isaac Asimov.

Ludovic Spinosa tombe, à mon sens trop dans le récit écologiste moralisateur et oublie l’essentiel. C’est vraiment dommage car il y avait mieux à faire. Peut-être aurait-il du faire un livre plus long, s’attarder plus sur ses personnages, cela aurait donné une plus grande consistance à son récit.

En tout cas, pour une première lecture de cet auteur, je suis plutôt content, car même si comme je l’ai longuement décrit, il y a des faiblesses, il ose dans un domaine assez délicat, quitte à ne pas réussir parfaitement. Et puis, il y a un vrai message qui se dégage de son histoire. Nul doute qu’a l’avenir il affinera son style et proposera des histoires plus développées.

15/20

Publicités

7 réflexions au sujet de « Tempêtes solaires »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s