Manga

Dolly Kill Kill tome 1

dolly_kill_kill_1_pika

Synopsis :

En un instant, le quotidien de toute l’humanité vole en éclats et l’enfer déferle sur Terre. Des nuées d’insectes volants aux piqûres mortelles déferlent brusquement partout à travers le monde, rapidement suivies de monstrueuses “poupées” géantes qui déciment la population. Face à cette menace, Iruma Ikaruga, un lycéen au moral d’acier, va tout faire pour tenter de sauver son meilleur ami et la fille dont il est amoureux, mais l’énigmatique envahisseur est implacable !


Mon avis :

Voici typiquement le genre de manga dont je me laisse tenter par la couverture. Je trouve cette dernière très colorée et très belle dans son genre.

L’histoire démarre sur les chapeaux de roues, avec une invasion d’insectes dont la moindre piqure entraine la mort. Nous suivons un groupe d’adolescents qui se fait surprendre et dont certains survivent grâce à un gros coup de chance puisqu’ils ont l’idée de plonger dans une piscine pour se mettre à l’abri, un peu comme si l’on souhaite éviter de se faire piquer par des abeilles.

Très vite, on se rend compte qu’il y a pire que ces étranges insectes avec l’apparition de poupées tueuses géantes, qui sont vraiment flippantes. C’est dans ce monde totalement apocalyptique, que nous allons suivre Iruma, qui sous ses airs de jeune garçon tout frêle va se révéler très combatif et protecteur.

C’est un manga très bourrin, très vif, dynamique et parfois un peu brouillon dans les scènes d’action. Il ne faut pas s’attendre à du grand scénario non plus, en tout cas, pas pour ce premier tome. Cela viendra peut-être plus tard. Tout est axé sur les personnages qui bien que peu nombreux apportent vraiment un petit plus au titre car il n’y en a pas deux qui ont le même caractère. On trouve des combattifs, des profiteurs, des peureux etc… Les poupées aussi semblent être plus intelligentes qu’il n’y parait et il semble y avoir des sous catégories et une vraie hiérarchie établie, ce qui laisse présager un bon développement pour le suite.

Par contre, c’est trash, c’est sanglant, c’est gore et surtout c’est cruel. À l’instar de titres comme l’Attaque des titans ou Terra Formars, il ne faut pas trop s’attacher aux personnages, car tout le monde peut mourir à tout moment. Un titre à ne pas mettre entre toute les mains donc.

Si vous aimez avoir des lectures sans prise de tête, alors Dolly Kill Kill est parfait. On met son cerveau en pause et profite de l’action pure et simple. J’ai bien aimé ce premier tome même si ce n’est pas le meilleur manga au monde, il ne trahit pas sur son concept et c’est déjà pas mal. Après, il faut voir comment la série va évoluer, si ça tourne en rond et s’il y a une réelle progression au fil des tomes. L’édition de Pika est fidèle à elle-même, on retrouve au moins trois coquilles dans un seul tome :/

14/20

Publicités

3 réflexions au sujet de « Dolly Kill Kill tome 1 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s