Manga

Yo-Kai Watch tome 1

yokai-watch-1-kaze

Synopsis :

Nathan est un écolier tout à fait ordinaire. Alors qu’il se promène dans la forêt, il découvre Whisper, un Yo-kai très bavard… Ce drôle de personnage lui offre une Yo-kai Watch, une montre qui lui permet de révéler la présence des Yo-kai autour de lui ! Nathan va s’en servir pour convaincre les Yo-kai de devenir ses amis et d’utiliser leurs pouvoirs pour faire le bien. Le voilà embarqué dans une aventure extraordinaire ! Les Yo-kai sont des entités surnaturelles responsables de tous les petits tracas du quotidien…

Mon avis

Voilà un moment que je voulais tester ce manga, qui connait un assez grand succès d’après ce que j’ai pu voir. Le titre se décline sous plusieurs formes, comme un anime et surtout des jeux-vidéo. Mais le manga reste l’œuvre originale, et je voulais donc commencer par elle.

L’histoire nous raconte comment un petit garçon prénommé Nathan va par hasard tomber sur un distributeur de capsule (très répandu au Japon) qui va délivrer Whisper, un fantôme qui se décrit comme un Yô-Kai. Très rapidement, ce dernier va s’auto-proclamer majordome de Nathan et va lui offrir une montre, lui permettant de trouver d’autres Yô-Kai.

Ceci constitue le premier chapitre, donc autant dire que tout va assez vite. La lecture se fait d’ailleurs très simplement, les dessins son corrects, bien qu’un peu trop ronds à mon gout. Il n’y a pas de difficulté dans la lecture, la découpe des cases est simple et on identifie parfaitement tous les personnages. Si je devais pinailler sur les dessins, je dirais que les personnages sont trop souvent sur un fond blanc, mais bon, ce n’est qu’un détail.

J’ai passé un agréable moment de lecture, même si j’ai deux ou trois griefs. Il faut savoir que cette série est destinée aux plus jeunes (6-12 ans) mais peut très bien être lue par des adultes, pour peu que vous cherchiez une lecture détendante et tranquille. Je ne me suis pas ennuyé du tout, mais j’ai trouvé qu’il manquait clairement un scénario.

On nous présente ce titre comme le nouveau Pokemon, or Yô-Kai Watch (en tout cas pour ce premier tome) est clairement en dessous. Déjà, notre héros n’a aucune raison de partir à l’aventure, donc il reste tranquillement dans sa ville, on suit son quotidien et sa rencontre avec les Yo-Kai au fil des chapitres. Du coup je n’ai pas retrouvé cette sensation d’aventure que j’aime bien.

Ensuite, je trouve que les Yô-Kai sont sous exploités. Après avoir rencontré Whisper, Nathan va se lier d’amitié avec son premier Yô-Kai, et il pourra l’invoquer quand il le souhaitera. Contrairement à Pokémon, les Yô-Kai ne restent pas enfermés dans une capsule, ce qui est une très bonne chose.

Chaque chapitre va nous présenter une situation, avec un nouveau Yo-Kai qui va devenir ami avec Nathan. Donc suivant les embuches, on se dit que Nathan pourra compter sur un bestiaire assez riche et varié. Sauf qu’il appelle toujours le même Yô-Kai, à savoir le premier qu’il a rencontré : Jibanyan. Du coup, on se demande à quoi servent les autres ? C’est un peu dommage, mais ce n’est que le premier tome, j’espère qu’une intrigue se mettra en place dans les tomes suivants, sinon, cela risque de lasser. Car même si c’est du junior, je pense que les enfants ont droit à un minimum de scénario. J’ai découvert Dragon Ball quand j’avais dix ans, et il y avait plus de scénario que dans Yo-Kai Watch, c’est d’ailleurs pour ça que j’ai aimé ce titre.

Ensuite, j’ai un petit coup de gueule contre celui qui a changé les noms et prénoms des personnages. Je ne sais pas si c’est le traducteur qui s’en occupe, la maison d’édition française ou japonaise, mais je trouve dommage que le personnage principal s’appelle Nathan Adams alors que dans la version originale il s’appelle Keita Amano. Cela dénature le titre car l’histoire se passe au Japon et non en France.

Alors, j’en entend déjà me dire, que comme c’est destiné à un public jeune, il est plus simple de nommer une personnage avec un prénom plus européen que japonais. Là-dessus je suis d’accord. Mais en ce cas, pourquoi avoir laissé un personnage s’appeler Whisper ou encore Jibanyan ? Si vous trouvez que Keita est difficile pour un petit enfant français, alors Whisper et Jibanyan le sont tout autant ! Je n’aime pas que l’on fasse dans la demi-mesure, soit on traduit et on adapte tout, soit on ne le fais pas. Je ne vois pas en quoi un nom japonais serait plus difficile à prononcer qu’un nom anglais ?

Bref, ce petit coup de gueule, comme souvent ne concerne que moi, et cela ne change rien à l’histoire. Mais c’est vrai que je n’aime pas que l’on dénature une œuvre pour la rendre plus accessible pour les autres, on a l’impression que l’on prends nos enfants pour des idiots et cela a tendance à m’agacer.

Je remercie une nouvelle fois la maison d’édition Kazé pour ce service presse car je voulais lire ce titre depuis un moment, et j’ai vraiment bien aimé (hormis les histoires de prénoms^^) et j’espère surtout qu’un bon scénario va se mettre en place par la suite, sinon ça risque de lasser. En tout les cas, Yô-Kai Watch est une lecture agréable, détendante pour petits et grands et qui fait un bien fou en ces temps pas très joyeux.

Site de l’éditeur

Publicités

9 réflexions au sujet de « Yo-Kai Watch tome 1 »

      1. Non non au contraire, la dernière fois que ça m’est arrivé c’est pour mon dernier livre ou l’héroine s’appelle Keleana en français alors que son vrai nom c’est Celaena. Aucune idée pourquoi…….. C’est inutile et ça enlève un peu de l’esprit du personnage

        Aimé par 1 personne

  1. J’ai beaucoup aimé ta critique. Quand on m’a apporté les 4 premiers tomes, j’étais septique « encore un truc pour gamins ! » Bah finalement j’ai tout lu d’une traite. C’est très enfantin mais y’a une morale derrière et ça c’est assez intéressant à souligner.
    Petit manga que je recommande, c’est rafraîchissant
    😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s