Romans

Juste une ombre

61Myuv+81KL

Synopsis :

Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t’imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour… Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t’observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d’aller consulter un psychiatre. Tes amis s’écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t’aider. Tu es seule. Et l’ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard…

Mon avis :

Premier livre de Karine Giebel que je lis et j’ai été plutôt surpris par l’évolution du récit.

Au départ, ça démarre assez lentement, l’auteure prend bien le temps de nous poser les personnages, même ceux qui sont secondaires.

On plonge donc dans la vie de Chloé, une pure carriériste, imbuvable avec toutes les personnes qu’elle connait. Elle ne pense qu’à elle, à son emploi et considère les autres personnes qui l’entourent comme des moins que rien. On a donc beaucoup de mal à la plaindre lorsqu’une ombre se met à la suivre et à la harceler.

Par chance, on suit également Gomez, un flic aigri par la vie, qui veille sur sa femme en phase terminale, et c’est clairement lui le personnage attachant, par lui que l’on va plonger dans le récit.

Les 200 premières pages sont longues, très longues, il ne se passe pas grand chose. L’ombre n’est pas très dangereuse (hormis déplacer quelques objets, elle ne fait pas grand chose) Chloé se comporte toujours aussi mal avec les gens et Gomez sombre de plus en plus dans la déprime. Oui, ce n’est pas le livre le plus joyeux croyez-moi, mais si vous vous en donnez la peine, il vaut clairement le coup.

Je vous passe les détails qui vont conduire nos deux personnages principaux à se rencontrer, car je ne veux pas vous raconter trop de choses quant à l’intrigue. Mais à partir de leur rencontre le livre va devenir bien plus intéressant, les personnages secondaires vont peu à peu s’effacer et une enquête va se construire assez habilement.

Il faut donc laisser à ce livre de 600 pages un bon tiers pour que cela démarre vraiment. Mais cela vaut le coup. L’histoire est habilement ficelée et les situations s’enchainent dans un rythme effréné, une fois passé les 200 première pages. On regarde donc nos deux malheureux sombrer avec un grand plaisir sadique, car c’est assez étrange, mais on se positionne en tant que voyeur, et plus les choses vont mal, plus on a envie que ça empire.

Le final est époustouflant, pour une fois un auteur va au bout de ses idées et ne ménage pas ses personnages (ni ses lecteurs). Karine Giebel parvient à creuser et développer des personnages avec un style très accrocheur. Même au début du livre, que j’ai trouvé un peu lent, on est tout de même happé par les multiples histoires et on a envie de voir comment tout cela va se développer.

Au final, j’ai été agréablement surpris par une auteure que je ne connaissais pas, même si j’ai eu un peu de mal à rentrer dedans. Ce livre se bonifie au fil des pages et mérite vraiment que l’on s’y plonge, même si on a beaucoup de mal à apprécier la petite garce de Chloé.

Je pense me laisser tenter par un autre de ses livres, afin de voir si, avec un personnage plus sympathique, on pourrait accrocher tout de suite au récit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s