Manga

A silent voice tome 1

a-silent-voice-1-ki-oon
Synopsis :

Shoko Nishimiya est sourde depuis la naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule.
Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle fait de son mieux pour dépasser ce handicap, mais malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible.

Tour à tour psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes… jusqu’au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l’intervention du directeur de l’école. Ce jour-là, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusqu’ici ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable…

Mon avis :

Voici un manga qui ne m’attirait absolument pas lorsqu’il est sorti. Je ne voyais pas comment j’allais pouvoir m’attacher à ces deux personnages. De plus, je n’étais pas convaincu que suivre les aventures d’une malentendante soit agréable en manga. Et pourtant, au fil des mois, je n’ai cessé d’en entre parler, et toujours en bien. Comme d’habitude j’ai fini par céder. La publicité n’est pas une chose qui fonctionne chez moi. Lorsque les maisons d’éditions clament à corps et à cris la qualité de leur manga, je préfère me méfier. Ce qui importe c’est l’avis des gens, et c’est donc les autres lecteurs qui m’ont convaincus de tenter ce titre.

Autant vous le dire tout de suite, j’ai adoré. Mais, je n’ai pas adoré dès les premières pages. J’ai d’ailleurs failli refermer le manga avant d’être arrivé à la moitié du tome. Pourquoi ? Et bien parce que la quatrième de couverture nous en raconte beaucoup trop, et que ce qui est dit n’arrive que dans la deuxième moitié du tome. Je suis du genre impatient, et quand on inscrit que quelque chose va arriver, je veux que ça arrive. Or, le manga est assez lent à démarrer car il prend la peine de nous présenter les personnages, mais dans le passé, bien avant qu’ils ne se rencontrent.

Mais finalement, j’ai persévéré et j’ai bien fait car sans cette longue mise en place, le manga n’aurait pas autant de poids, autant d’intérêt. Au départ imbuvable, le personnage de Shoya fini par être attachant. Lui qui fait tout pour se faire remarquer, va payer le prix fort d’avoir effectivement été remarqué.

Ce titre traite de la persécution à l’école, d’abord sur la jeune Shoko, qui sous prétexte qu’elle est malentendante, s’attire les foudres des autres élèves et même de son professeur. J’ai d’ailleurs trouvé cet homme parfaitement abject. Autant on peut pardonner la stupidité de jeunes enfants qui ne sont pas encore éduqués, autant chez un adulte, ça ne passe pas.

La relation entre Shoko et Shoya est vraiment agréable à lire, car on voit clairement qu’ils ne se comprennent pas (enfin c’est surtout Shoya qui ne comprend pas Shoko) et pendant tout le tome il ne va cesser de l’embêter, de la harceler, allant jusqu’au point de non retour.

Avec seulement ce premier tome, ce manga m’a vraiment accroché et je suis curieux de voir comment les choses vont évoluer entre eux, car si j’ai bien compris, dans les tomes suivants nous ne seront plus dans le passé. La fin de ce premier tome est assez dure et j’ai hâte de voir quelles auront été les répercussions chez les deux protagonistes principaux.

L’édition de Ki-oon est comme d’habitude, sans aucun défaut. J’ai l’impression de me répéter, mais chez eux, il n’y a jamais rien à redire.

Publicités

11 réflexions au sujet de « A silent voice tome 1 »

  1. ça m’étonnera toujours que tu n’ai pas lus A Silent Voice avance maintenant alors que c’était le titre dont tout le monde parlait ahaha 🙂 Bon, j’avoue que je me suis lancée quand y avait déjà 4 tomes de sortit, mais quand même *fuit*

    Sinon pour en revenir au sujet principal qui est quand même la chronique en elle-même, je n’ai rien à redire 🙂 Elle est super et tu montres bien qu’il faut passer outre ses premières idées de temps en temps ou ses a priori. Tu vas lire la suite alors ? *-*

    Aimé par 1 personne

      1. Je vois ça xD Pauvre petit titre sur le coup. *dixit celle qui n’en a toujours pas parlé* C’est une bonne solution 🙂 Même si parfois c’est dur de résister ! Oh mais de rien ^^

        J'aime

  2. Bonjour,
    nous avons là un bel exemple d’une lectrice récalcitrante ! Ainsi tu nous montres avec beauté qu’il ne faut jamais se faire une opinion toute faite d’une oeuvre, avant d’en avoir discuté avec d’autres lecteurs, et je pense que, peut-être que d’ici quelques mois, je commencerai sûrement la lecture de ce premier opus !

    Bonne journée,
    Cordialement, Euphox.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s