Manga

Platinum End tome 4

platinum-end-4-kaze

Synopsis :

La tour a explosé. Une tension extrême règne dans les débris et la poussière. L’affrontement entre Metropoliman, Mukaido et Mirai commence. Alors que le combat atteint son paroxysme, plusieurs coups de feu retentissent… Il est temps pour nous d’en apprendre plus sur les véritables sentiments que Saki éprouve envers Mirai.

Mon avis :

Déjà le quatrième tome de ce très bon manga, qui, après avoir démarré sur les chapeaux de roues, se calme un peu avec ce tome 4, et ce n’est pas spécialement une mauvaise chose.

En effet, après le gros cliffhanger du tome précédent, nous étions restés en haleine, en se demandant comment allait se terminer l’affrontement entre Metropoliman, Mikaidô et Mirai. Toute la stratégie mise en place par nos deux héros, se trouve vite balayé quand Metropoliman dévoile un atout considérable sur ses adversaires.

Je ne vous dirais bien évidemment pas de quoi il s’agit, mais personnellement j’ai trouvé cela un peu facile, un peu rebattu, rien de novateur hélas. Et oui c’est le problème quand on lit un manga de cette qualité, avec un duo de mangaka comme Tsugumi Ohba et Takeshi Obata. On connait le talent dont ils sont capables, si bien que lorsqu’ils font un petit truc basique, ça déçoit un peu, on en aurait voulu plus. Mais en même temps, l’action de Metropoliman est bien trouvée et très réaliste, très dans l’air du temps, et finalement, parfaitement logique. C’est aussi ça la force de Platinum End, malgré tout le mysticisme du titre, de parvenir à rester encré dans un monde normal, avec des personnages ayant des réactions humaines.

Comme d’habitude, le tome est découpé en trois gros chapitres bien distinct. Le premier est intégralement consacré à la fin de l’affrontement contre Metropoliman. D’ailleurs, même si j’ai bien aimé, je l’ai trouvé un peu confus dans les descriptions des actions et le suivi des combats.

Par contre, à partir du deuxième chapitre, cela va mieux, les choses se posent enfin et l’on peut à nouveau profiter des magnifiques dessins de Takeshi Obata. Ce deuxième chapitre pose nos héros face aux choix qu’ils ont dû faire jusqu’ici, en se remettant en question, en réfléchissant au meilleur moyen de gérer la situation qui les dépasse de plus en plus.

C’est un très bon deuxième chapitre, même s’il est plus court que les deux autres, il sert parfaitement de transition avant d’entamer le chapitre suivant, qui pour moi est le meilleur de ce quatrième tome.

Dans le troisième et dernier chapitre du volume, on va se concentrer sur la relation entre Mirai et Saki. J’ai adoré le rôle de cette dernière qui se met enfin en avant ! Il était temps car jusque-là, elle ne servait que de faire-valoir à Mirai, et je trouvais cela dommage. Grace à ce chapitre (constitué de Flash-back) on va en apprendre plus sur leur relation qui à démarrée lorsqu’ils étaient très jeunes, et le personnage de Saki va gagner en profondeur d’un seul coup. D’ailleurs, je pense que le moment est parfaitement venu pour qu’elle s’affirme enfin et qu’elle ne soit plus cantonné au simple rôle de la femme qui sourit bêtement et qui se tait. J’ai vraiment adoré son évolution, et j’espère que les auteurs ne vont pas faire un rétropédalage dans le tome suivant, et qu’ils vont continuer à exploiter ce personnage.

Une fois de plus, j’ai beaucoup aimé ce nouveau tome de Platinum End, même si dans un coin de ma tête j’ai toujours peur du saccage de Death Note.

En effet, Death Note était un manga génial, sans doute l’un de meilleurs à l’époque, mais pour moi, la mort d’un certain personnage signe la fin de mon intérêt sur ce titre. Surtout quand on voit qui est venu le remplacer … J’espère que dans Platinum End, on ne subira pas la même chose lorsque Metropoliman sera vaincu.

Un mot sur l’édition, qui comme toujours est superbe sur ce titre. La couverture pailletée est vraiment sublime, la qualité papier/traduction est fidèle à tous les titres qu’on trouve chez Kazé, donc rien à redire une fois de plus.

Un seul petit bémol par contre, mais je ne sais pas si c’est l’édition française qui à voulu cela ou bien si c’est ainsi dans l’édition japonaise, mais je trouve dommage d’avoir mis le récapitulatif des différentes  règles (fonctionnement des flèches, des ailes etc…) en toute fin de tome. J’aurais préféré les trouver au début où entre les chapitres. Cela dit, ils y sont et c’est déjà pas mal, car elle n’y étaient pas dans les tomes précédents et ça manquait cruellement.

Je remercie une fois de plus Anita et les éditions Kazé pour la confiance qu’ils me témoignent en m’offrant ces superbes lectures.

Je vous rajoute, comme toujours, le lien de l’éditeur : Cliquez ici

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Platinum End tome 4 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s