Manga

Naruto Gaiden

7.jpeg

Synopsis :

Sarada est la fille de Sasuke et de Sakura. Enfin, c’est ce qu’elle pensait jusqu’à ce qu’elle découvre une photo de Karin. La ressemblance entre elles est frappante ! Décidée à tirer cette affaire au clair, Sarada se met en quête de son père qu’elle n’a plus vu depuis la petite enfance. Accompagnée de Chôchô, elle profite d’un déplacement de Naruto pour le suivre. Mais sa route croise celle d’un étrange enfant muni de sharingans. Sa cible est clairement Sarada à qui il doit voler les pupilles… Comment la jeune fille va-t-elle se tirer de ce guêpier ?

Mon avis :

J’étais très curieux de voir ce qu’allait donner ce One-Shot, qui fait office de transition entre Naruto et Boruto. En effet ce tome est toujours écrit par Masashi Kishimoto, mais la nouvelle série Boruto sera écrite par Mikio Ikemoto, un auteur dont je ne connais rien.

Tout comme à la fin du tome 72, on retrouve Naruto et sa bande qui sont devenus adultes, et font en sorte de préserver la paix dans le village de Konoha. Mais avec ce One-Shot, nous allons découvrir les enfants de chacun, à commencer par Boruto, même s’il n’est clairement pas au centre de ce récit (il peut attendre un peu, après tout il va avoir sa propre série ^^).

L’intrigue tourne autour des Uchiwa, notamment avec la jeune Sarada, la fille de Sasuke, qui semble avoir grandi sans voir son père, en tout cas, très peu. D’ailleurs, cette dernière a des doutes sur ses parents, et va même jusqu’à penser que Sakura n’est pas sa mère biologique.

Le tome est très bien mené, j’ai vraiment aimé voir les enfants de chacun, de plus l’intrigue est introduite grâce au retour d’un vieil ennemi qui a lui aussi évolué. On n’assiste donc pas a une surenchère de combats et de protagonistes surpuissants ce qui aurait été ridicule pour un One-Shot.

Par contre, j’ai noté quelques facilités ici et là. Par exemple Sarada semble ne pas avoir vu son père depuis des années, ce dernier étant en mission très importante. Le hic, c’est que quand elle va partir avec Naruto pour le retrouver, ils vont le chercher dans la foret à deux pas du village! Ils font même l’aller-retour dans la journée ! Ne me dites pas que Sasuke est en planque dans la foret à deux heures de marches du village depuis des années ! Et si tel était le cas, ça l’aurait tué de venir voir sa fille de temps en temps ? De plus quand il la revoit, il ne la reconnait même pas !

En toute logique, cette dernière semble vraiment énervée, elle ne veut pas lui parler etc… et il suffit d’une phrase bateau de la part de son père pour être rassurée et rentrer au village toute guillerette. Je ne parlerais même pas de Sakura, qui a toujours été sous-exploité mais qui se retrouve ici en bonne à tout faire, et qui élève seule sa gamine sans voir son mari et elle ne semble pas s’en plaindre.  

Boruto, le fils de Naruto est un peu comme son père, un vilain garnement, sauf que là où Naruto avait une bonne raison de se faire remarquer, son fils lui est juste un peu boulet. Certes, son père à des responsabilités (excusez-le d’être Hokage) mais bon, il n’y pas de quoi en faire un drame.

On voit clairement que ces points là sont à revoir, et que les adultes ne vont sans doute pas avoir une place importante dans la série Boruto. J’ai hâte de voir ce que va donner la série Boruto qui arrive chez nous au mois de mars, mais peut-être qu’avant je regarderais le film déjà sorti, histoire de voir ce que ça donne.

Une bonne histoire que ce One-Shot, mais avec certaines facilités qui auraient pu être évités.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Naruto Gaiden »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s