Romans

Miss Peregrine et les enfants particuliers tome 1

21

Synopsis :

Jacob Portman, seize ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l’avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants « particuliers ». Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ».
Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s’enfuit sous ses yeux. Bouleversé, il part en quête de la vérité sur l’île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ?

Mon avis :

Cela faisait un très long moment que je n’avais pas lu de livre jeunesse, car mes dernières lectures de ce genre m’avaient quelque peu déçues. J’ai notamment remarqué que cela venait du fait que le personnage principal était une ado. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais lorsqu’il y a une héroïne et non un héros, elle se retrouve trop souvent avec des histoires de cœur, délaissant trop souvent l’intrigue principale. Mes derniers échecs étant Divergente et Hunger Games.

Par contre, j’ai remarqué que lorsque le personnage principal est un jeune homme, et bien, les histoires de cœur sont beaucoup moins présentes, comme par exemple Percy Jackson. Ce n’est pas une critique, mais plutôt un constat de ce qui me plait et me déplait dans la lecture jeunesse.

Aussi, lorsque j’ai vu que ce roman dont beaucoup de monde me parlait, avait comme personnage principal un jeune adolescent, je me le suis procuré. Au départ je pensais que le personnage central était Miss Peregrine, mais en fait, pas du tout, c’est bien Jacob, un ado par qui l’on va découvrir un univers riche et passionnant.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, qui par de nombreux points m’a fait penser à la saga Harry Potter. On retrouve quelques codes, mais ce n’est en aucun cas une copie, après tout c’est normal que Harry Potter influence la littérature jeunesse.

On peut par exemple faire le parallèle entre Miss Peregrine et Albus Dumbledore, on retrouve également la perte d’un être cher chez Jacob, comme chez Harry. Il y a aussi l’univers caché (les boucles chez l’un, le monde des sorciers chez l’autre).

Bref, pour moi ce n’est clairement pas un point négatif, puisque je suis un fan de la saga de JK Rowling. L’ambiance est la même, j’ai enfin retrouvé quelque chose qui m’a fait replonger dans ce genre de lecture. L’histoire est vraiment bien fichue, le rythme est parfaitement maitrisé, les personnages principaux sont attachants et gagnent en profondeurs tout au long de la lecture.

Les photos qui constituent la base du roman sont la véritable valeur ajouté au livre. Là dessus, ce roman est plus moderne, plus actuel que les autres titres jeunesse. Chaque enfant particulier nous est présenté en détails, et se trouve accompagné d’une photo, réelle. Car il faut le préciser toutes les photographies de ce livre existent bel et bien. Ce sont des photos qui appartiennent à des collectionneurs et qui à l’époque faisaient beaucoup parler d’elles. Certaines sont parfois un peu effrayante, où du moins mettent un peu mal à l’aise, et j’ai trouvé que cela donnait plus de corps au récit.

Le seul petit bémol que je pourrais mettre, c’est sur la fin du tome, durant les 50 dernières pages. J’ai trouvé que l’affrontement final trainait un peu en longueur et n’avait rien d’exceptionnel alors qu’avant l’affrontement il y avait eu un combat intéressant et un peu effrayant (Une certaine personne avec ses trois langues…). Cependant, ce n’est pas trop grave car on voit clairement que ce premier tome (il en existe actuellement 3) sert d’introduction et pose les bases de l’univers. Les choses évolueront sans doute plus dans les deux tomes suivants.

Du coté de l’édition, c’est juste parfait. Bayard nous offre ici un livre de qualité, que se soit dans le papier, la couverture, les photos, la police de caractère, les marges, bref, tout est parfait car cela colle à l’esthétisme du roman. De plus, la couverture originale est conservée, puisque la couverture avec l’affiche du film n’est qu’une sur-couverture ce qui est vraiment appréciable. Je déteste lorsque les maisons d’éditions remplacent leur couvertures par l’affiche du film sans nous laisser le choix d’avoir la couverture originale. Les éditions Bayard on trouvé la technique en rajoutant l’image du film en sur-couverture que l’on retirer, donc c’est parfait.

Vous l’aurez compris, « Miss Pérégrine et les enfants particuliers » est mon gros coup de cœur en ce début d’année, j’ai adoré cette lecture de bout en bout et j’ai retrouvé une vraie ambiance de roman jeunesse que je n’avais pas lu depuis un bon moment !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Miss Peregrine et les enfants particuliers tome 1 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s