Manga

La maison du soleil tome 1

3290857720_1_3_kin1Rd7g

Synopsis :

Petite, Mao passait ses journées dans la famille d’Hiro, son voisin d’en face. La vie y était joyeuse et insouciante et comblait le vide qui était en elle.
Plusieurs années ont passé… Le père de Mao s’est remarié et la jeune fille se sent étrangère sous son propre toit. Hiro, lui, vit seul dans la maison familiale depuis le décès de ses parents. Il propose alors à Mao d’emménager chez lui…

Mon avis :

Depuis peu, je me lance dans les Shojo, car je m’aperçois que le genre a un peu évolué et que l’on trouve des choses plus intéressantes qu’auparavant. (À moins que ce ne soit moi qui ai évolué et qui choisisse mieux mes lectures ? )

J’en ai beaucoup entendu parler sur internet, et les gens en disaient beaucoup de bien, ce qui a fini par me convaincre (oui je suis facilement influençable.)

Nous suivons la jeune Mao, une adolescente de 17 ans qui lorsqu’elle était plus jeune passait son temps dans la maison voisine dans laquelle habitait Hiro, un garçon un peu plus âgé qu’elle. Tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes, mais comme souvent dans les manga, il faut un drame. Et en guise de drame, les parents de Mao vont se séparer et peu de temps après les parents de Hiro vont subitement trouver la mort. (oui ce manga ne commence pas très joyeusement^^)

Ce qui nous conduit donc quelques années plus tard à une adolescente mal dans sa peau et un jeune adulte qui travaille d’arrache-pied pour conserver la maison de ses défunts parents. Mais les choses vont empirer pour Mao lorsque son père va se remarier avec une nouvelle femme qui a déjà un enfant, et très vite, la jeune fille ne va plus se sentir chez elle.

S’il y a quelque chose qui ressort vraiment de ce premier tome, c’est le malaise qu’éprouve Mao. Lorsqu’elle se trouve chez elle, on voit bien que son père et sa nouvelle belle-mère ne la calculent même pas ! On a le sentiment que Mao encombre plus qu’autre chose. J’ai été vraiment peiné pour elle, car au fond, elle ne demande pas grand chose, juste un peu d’amour de la part de son père. Hélas ce dernier est visiblement trop absorbé par sa nouvelle famille…

Et c’est ce qui va conduire Mao à aller vivre chez Hiro. Le jeune homme va lui proposer cela d’abord pour une nuit, puis très vite, c’est même le père de Mao qui va demander à Hiro de garder sa fille chez lui, allant même jusqu’à le payer pour ça. Personnellement j’ai trouvé ce passage un peu cruel car on voit bien que le père de Mao se fiche royalement de sa fille, c’est vraiment hallucinant.

À partir de ce moment le manga se lance vraiment, et l’on va se concentrer sur la relation entre Mao et Hiro. Une relation fraternelle mais que j’ai trouvé un brin malsaine malgré tout. La barrière entre amour fraternel et amour est assez mince, et l’on voit bien que l’un comme l’autre ne sait pas trop comment s’y prendre, ne serait-ce que pour savoir ce qu’il ressent vraiment. Une belle complicité va s’installer entre eux, même s’ils doivent apprendre à vivre ensemble et ont des caractères différents, cela apportera son lot de situations amusantes ou très touchante, voire les deux en même temps.

Ce premier tome est vraiment d’une bonne qualité, les dessins n’ont rien d’exceptionnels, ils sont plutôt classiques mais ils se démarquent par une certaine chaleur mis en avant par des effets de flous vraiment bien fichus. La narration est fluide, la découpe des cases est vive et à aucun moment on ne s’arrête dans la lecture pour comprendre telle ou telle planche.

Le seul bémol, vient de l’édition de Pika. Autant le format est parfait, la couverture est sublime, elle retranscrit parfaitement le coté chaleureux du titre, autant j’ai relevé quelques coquilles vraiment désagréables. De plus, ce n’est pas la première fois que cela arrive chez Pika, j’en ai eu une énorme sur un tome de Seven Deadly Sins récemment. Je leur ai signalé, j’espère qu’ils feront le nécessaire, car ils éditent de bons manga et ce serait dommage de se louper dans la traduction ou la relecture.

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce premier tome de « La maison du soleil », qui est un manga chaleureux, positif et très détendant. Un vrai Shojo tranche de vie, pile ce que je cherchais.

Publicités

3 réflexions au sujet de « La maison du soleil tome 1 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s