Manga

Focus sur Soul Eater

3290497646_1_3_LJumayhC
Synopsis :

Afin d’accéder au rang suprême de  » Death Scythe « , une arme démoniaque doit ingérer 99 âmes humaines et 1 âme de sorcière. Cette mission est confiée aux Meisters, des spécialistes du combat qui vont récolter les âmes au péril de leur propre vie. Dans Soul Eater, partez à la chasse aux âmes en compagnie des élèves de l’institut Shibusen, école de formation pour faucheurs d’âmes !

Mon avis :

Le 12 mars 2009, Kurokawa publiait le premier tome de Soul Eater, un nouveau Shonen, qui rencontrait un grand succès au Japon. À l’époque, je n’en avais pas trop entendu parler, et je pense que beaucoup de personnes sont dans mon cas, pourtant, aujourd’hui, je possède et j’ai lu toute la série (25 tomes au total) et c’est vraiment un très bon Shonen, un peu sous-coté j’en ai peur.

À la base, je n’avais pas spécialement prévu d’écrire de critique sur ce manga, mais un ami sur Twitter voulait mon avis, et plutôt que d’essayer de lui résumer un manga en 140 caractères, j’ai décidé d’en faire une critique. Ou plutôt, un focus.

Alors, un focus, c’est quoi au-juste ? C’est une nouvelle rubrique que je vais lancer sur le blog, et qui reviendra sur des manga dont il y a au moins une vingtaine de tomes parus. Il pourra y avoir des manga en cours de parution comme des manga terminés. Je publierais cela ponctuellement, car ça me prends un peu plus de temps que pour une critique d’un seul tome, mais ça ne prendra pas la place d’un jour de critique.

Je posterai ça soit le mardi, soit le jeudi, les deux seuls jours où je ne publie habituellement rien sur le blog. Ce ne sera pas toutes les semaines, car comme dit plus haut ça prends pas mal de temps.

Pourquoi écrire cela me demanderez vous ? C’est bien simple, je me suis rendu compte que parfois, un manga marche bien, et l’on ne s’en rends pas tout de suite compte. Il y a parfois 15, 20 pou 25 tomes parus, et ce n’est pas évident de s’y lancer sans se faire spoiler. Je prends mon cas comme exemple avec Magi qui me tente beaucoup, mais qui est déjà bien avancé et dont je ne trouve pas de critiques pour les premiers tomes.

Dans les « Focus sur » je parlerai de la série dans sa globalité mais toujours sans vous spoiler et je détaillerais aussi les 2 ou 3 premiers tomes. Place à présent à Soul Eater !

Soul Eater commence avec un premier tome introductif, qui va se diviser en 4 chapitres. Les 3 premiers chapitres vont nous dévoiler les personnages principaux (qui sont des binômes) et le dernier chapitre lancera vraiment l’histoire. J’ai trouvé l’idée de faire un chapitre par binôme plutôt originale, mais bien fichue puisque ça nous permet de bien comprendre le fonctionnement et la personnalité des personnages.

Il faut savoir que dans Soul Eater, l’histoire parle de shinigamis, ou plutôt de chasseur de sorcières, qui sont chargés de récolter les âmes de ces dernières. Oui, car dans cet univers, les sorcières sont le mal et elle s’attaquent aux humains, les shinigamis en herbe que l’on suit doivent donc les chasser. Mais j’y reviendrais plus tard, pour le moment je vais vous présenter les binômes.

Dans le 1er chapitre, nous faisons la connaissance de Maka et Soul, les deux héros principaux du manga. Maka est une chasseuse de sorcière, et Soul est son arme. Oui, vous avez bien lu, dans Soul Eater, les armes ont des apparences physiques, elles naissent, grandissent se reproduisent comme des humains, sauf que pour les besoins des combats elles se transforment en arme et sont maniés par leur Meister, à savoir ici, la jeune Maka.

Ce duo sera le plus intéressant, car d’une part on va avoir une héroïne comme perso principal, chose assez rare dans un shonen, et d’autre part, c’est par eux que l’on va le mieux comprendre le fonctionnement et la relation particulière entre les Meister et leur armes.

Le 2ème chapitre nous présente Black*Star un Meister et son arme, Tsubaki. Plus délirant, ce binôme est totalement différent du premier. Déjà, Black*Star (qui comme vous le constatez, écrit son nom avec une étoile au milieu^^) est très (trop ?) sur de lui, il veut sans cesse être le meilleur, alors que son arme est plus réservée, plus calme, plus réfléchie. D’ailleurs, Black*Star est censé être un assassin furtif, mais il a un gros problème, car il s’annonce en hurlant avant d’attaquer, ce qui casse tout l’effet de la furtivité. Il fait toujours des entrées remarquées, et c’est vraiment hilarant !

Le 3ème chapitre nous présente pas vraiment un binôme, mais un trio puisque nous faisons la connaissance de Death The Kid, le fils du maitre shinigami, ainsi que ces deux armes Patty et Liz, deux soeurs totalement différentes. L’une est naïve et cruche comme pas possible, alors que l’autre ne se laisse pas faire et est toujours d’humeur maussade. Et au milieu, nous avons Kid, qui est un perfectionniste complètement névrosé, puisque pour lui, tout doit être symétrique. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a deux armes.

Tout ce petit monde étudie et habite au Shibusen, une école de shinigamis. On y croise donc pas mal d’adultes, comme par exemple le père de Maka, qui est un professeur mais qui est aussi l’arme du dieu de la mort, qui lui même est le père de Death The Kid. Oui, comme vous le voyez, un humain peut très bien avoir un enfant arme, et inversement.

Le premier tome pose les bases, et y va un peu fort sur le fan service, mais ce serait dommage de juger toute la série sur ce premier tome. Elle va se developper d’ailleurs très rapidement, puisque dès le tome 4 les choses sérieuses commencent, avec un ennemi vraiment excellent.

D’ailleurs, au fil du temps le fan service s’estompera puisque l’intrigue va prendre toute la place. Dans 3 premiers tomes on va suivre nos héros dans de petites missions qui a première vue semblent sans grand intérêt, mais ensuite les choses vont se corser et de graves conséquences vont très vite arriver. J’ai déjà lu une première fois l’intégralité de la série, et je la relis tranquillement en ce moment, et s’il y a une chose qui ressort de ce manga, ce sont les valeurs humaines qui vont sans cesse être mises en avant. Les relation entre le Meister et son arme sont primordiales, les liens entre parents et enfants seront sans cesse abordés que se soit chez les héros ou chez les méchants.

Même si de prime abord, Soul Eater semble trop axé sur le fan service, l’humour lourd et que les dessins ou l’univers ne vous attirent pas, c’est un manga auquel il faut laisser sa chance. Je pense que soit on adhère à cet univers, soit on n’y adhère pas. Personnellement, au départ je trouvais les dessins vraiment moyens, mais sur un shonen je tente toujours une lecture de 3-4 tomes pour voir ce que ça vaut, et une fois cela fait, je choisis si je continue ou pas la série.

3 tomes, c’est ce qu’il m’a fallu pour vraiment apprécier la série. Il faut savoir qu’elle date un peu, et que si vous la comparez à Black Clover, One-Punch Man, My Hero Academia vous ne lui laisserez pas assez sa chance car elle ne démarre pas aussi vite.

Du coté de l’édition, c’est Kurokawa qui s’y colle et comme d’habitude, c’est très bon. Il n’y a rien à redire, hormis un petit manque de résumé dans le manga ou sur la couverture qui aurait été bienvenue.

Vous l’aurez donc compris, Soul Eater est un bon shonen, pas forcément le meilleur, pas le plus connu, pas le plus rapide, mais le plus original ça oui. Il mérite d’être connu, car il est un peu en marge de ce qui se fait.

Ce n’est pas un blockbuster comme One Piece et compagnie, mais si vous cherchez un shonen qui sort du lot, avec des personnages bien travaillés, et une histoire qui vaut le coup, je vous le conseille. De plus 25 tomes, pour un shonen complet ce n’est pas beaucoup et c’est amplement suffisant, l’auteur a su ne pas tirer sur la corde (pas comme certains…) et terminer son manga d’une très bonne manière.

J’espère que se premier « Focus sur.. » vous aura plu, n’hésitez pas à me donner vos avis dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux 😉

Publicités

Une réflexion au sujet de « Focus sur Soul Eater »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s