Comics

Daredevil, l’homme sans peur tome 1

3290859420_1_3_kYmN76K1

Synopsis :

Découvrez un chapitre incontournable de l’histoire de Daredevil ! Un mystérieux individu compte tuer le Caïd et prendre sa place. Mais il ne souhaite pas seulement diriger la pègre new-yorkaise, il veut aussi éliminer le célèbre avocat Matt Murdock. Lorsque sa véritable identité est révélée dans les journaux, lHomme sans Peur va vivre les plus difficiles moments de sa carrière.

Mon avis :

Il y a un peu plus d’un an, Panini Comics avait eu la bonne idée de ré-éditer un Run culte sur le personnage de Daredevil, écrit par l’excellent Brian Michael Bendis et dessiné par le tout aussi excellent Alex Maleev.

À cette époque, je n’avais quasiment rien lu sur Daredevil. J’avais tenté sa première intégrale qui date de 1964 et j’avais eu énormément de mal. J’ai ensuite tenté la série sur Netflix, et là, pas moyen d’aller plus loin que les 3-4 premiers épisodes. J’en avais donc conclu que je n’aimais pas le personnage, ce qui peut arriver à tout le monde.

Mais dans mon for intérieur, ça me chiffonnait beaucoup car Daredevil est un Héros qui plait énormément, souvent considéré comme le Batman de chez Marvel, avec des histoires sombres et tragiques. Alors, lorsqu’en janvier 2017 est sorti le premier tome de « All-New Daredevil », je me suis dit qu’il fallait que je tente une nouvelle fois l’aventure. De plus, c’est écrit par Charles Soule, qui est un auteur que j’adore. Et j’ai beaucoup aimé cette lecture, à tel point que j’ai eu envie de voir ce qui avait été fait avant, afin de mieux cerner le personnage. C’est la que j’ai appris que Brian M. Bendis (un autre auteur que j’adore) avait écrit un long Run sur le personnage.

Et voilà comment on en arrive à la chronique du jour, sur un excellent premier tome de Daredevil. Le tome en question contient deux arcs. « Underboss », et « Le scoop » pour un total de douze chapitres (6 par arcs) et pour un prix très attractif puisqu’en Marvel Sélect il ne coute que 17,50€ ! Quand on voit qu’un Marvel Now coute 15€ les 5 chapitres, le calcul est vite fait ^^

Tout commence avec un mafieux, ou du moins une petite frappe qui débarque en ville en criant haut et fort qu’il ne faut plus faire appel à des types en costume pour se battre contre les Super-Héros. Lui, préfère régler ça à l’ancienne, avec les bonnes vielles méthodes de mafieux.

D’ailleurs, le récit démarre sur les chapeaux de roues, puisque dès les premières pages, Le Caïd perd son trône. Je ne suis pas un grand lecteur de Daredevil, mais il me semble qu’en tant normal Le Caïd soit quasiment intouchable. Là, durant tout l’arc « Underboss » on va voir comment il est tombé, pourquoi, qui a organisé cela et surtout quelles en seront les répercussions.

C’est superbement bien écrit, les dessins sont magnifiques, on a l’impression de regarder un vieux film mafieux, du style « Il était une fois en Amérique ». Je ne vous en dis pas plus sur ce récit, car la moindre info pourrait vous spoiler, ce qui n’est clairement pas préconisé si vous souhaitez lire ce titre.

Le deuxième arc est dans la continuité du premier, on voit les conséquences (et quelles conséquences !!) du précédent arc, mais cette fois, Matt Murdock/Daredevil va en prendre plein la tête pour pas un rond ! Autant dans l’arc précédent, il arrivait à gérer plus ou moins les évènements, autant, là, c’est tout pour sa pomme.

Oui car sans trop en dévoiler, voilà qu’une rumeur se répand dans la ville comme quoi Matt Murdock serait Daredevil. Bon, nous lecteurs savons que c’est vrai, mais on n’imagine pas à quel point une identité secrète est pratique ! Surtout quand on est une grand avocat comme Matt Murdock. Cet arc va être l’occasion d’une lente et longue introspection pour Daredevil, il va devoir gérer une situation qui lui échappe totalement car s’il avoue qui il est vraiment, cela remet en cause pas mal de choses comme par exemple des affaires qu’il aurait plaidé par le passé.

Ce premier tome est totalement différend de ce que l’on peut lire dans les autres comics, ici il n’y pas de grandes bastons, pas d’ennemis invincibles, juste du psychologique, des interrogations, des choix personnels et humains.

Vous l’aurez compris, ce premier tome de « Daredevil l’Homme sans peur » est un vrai coup de cœur, j’ai retrouvé une noirceur, un esthétisme, une psychologie qui manque parfois aux personnages de chez Marvel. Il va vite falloir que je me procure les tomes suivants car je ne veux pas attendre une prochaine réédition pour lire la suite !

Publicités

3 réflexions au sujet de « Daredevil, l’homme sans peur tome 1 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s