Manga

Bestiarius tome 4

Bestiarius 4

Synopsis :

Ier siècle après J.-C., dans la paisible vallée d’Hebden, Elaine, Arthur, Pan et Galahad coulent enfin des jours paisibles… Hélas, l’empereur Domitien, toujours obsédé par sa vengeance contre Finn et Durandal, décide de lancer un assaut contre eux. Pour cela, il fait appel à la puissante légion menée par Lucius Dias. Mais le valeureux centurion commence à douter de la justice de ses actes…

Avant toute chose :

Si vous n’avez pas lu mes précédentes critiques, je vous conseille fortement de le faire pour éviter une éventuelle mauvaise surprise.

Bestiarius tome 3, Bestiarius tome 2, Bestiarius tome 1

Une nouvelle fois, je remercie Anita et les édition Kazé pour ce partenariat. Merci beaucoup grâce à vous je découvre des titres que je n’aurais peut-être pas vu sans cela. Merci encore pour ce Service Presse.

Mon avis :

Vous le savez si vous avez lu mes précédentes chroniques, je suis devenu un grand fan de la série Bestiarius. Je ne m’y attendais vraiment pas, mais ce titre rentre clairement dans mon top 3 des meilleurs manga que j’ai lus.

J’ai adoré chaque tome, et comme je le disais dans la chronique précédente, la fin du volume 3 pouvait servir de fin de série. Alors, j’étais assez curieux de savoir ce qu’allait faire l’auteur dans ce nouvel arc. Et comment dire…c’est le meilleur des 4 tomes parus jusqu’à présent.

L’idée du mangaka est simple mais efficace, il va placer la quasi totalité de son intrigue, du coté de l’Empire Romain, en nous présentant Lucius Dias, un Centurion que l’empereur Domitien va envoyer en expédition. En effet, ce dernier est toujours très affecté dans son ego d’avoir subit des échecs contre Finn, Arthur, Elaine et leurs amis. Et c’est là que le manga va prendre une direction opposé par rapport aux précédents tomes.

Arthur et compagnie vivent enfin en paix, et l’on pourrait penser que Domitien a autre chose à faire de plus important que de les traquer. Mais non, ce dernier a la rancune tenace, et il développe une telle peur des créatures fantastiques qui appelle « Monstres » qu’il va aller jusqu’à les éradiquer de Rome ainsi que de ses alentours.

Au milieu de cela, nous suivons Lucius Dias, qui commence à avoir de sérieux doutes sur le bien fondé de cette étrange croisade menée par son empereur. C’est d’ailleurs Lucius qui va être le personnage central de ce nouvel arc, qui ne se termine pas avec ce tome.

Facilement prévisible, il y va y avoir un affrontement entre Lucius et Arthur, et clairement c’est le plus beau combat qu’on ait eu depuis le début de la série. C’est grandiose de bout en bout, et les conséquences de cet affrontement vont marquer un tournant chez Lucius comme chez Arthur et son village.

Alors que je pensais que le gouverneur Lépide des tomes précédents était l’être le plus cruel qui soit, cette fois-ci c’est l’empereur Domitien qui fait encore pire ! Et c’est d’ailleurs assez marrant de le voir enfin prendre des décisions, car au combat singulier il n’a aucune chance, il est même très pleutre, mais par contre il fait preuve d’un machiavélisme et d’une cruauté incroyable dsè qu’il se retrouve en sécurité.

Par contre j’ai trouvé que, à part Arthur, les autres personnages que l’on connait ont été sous exploités dans ce tome. Pan et Galahad sont fidèles à eux mêmes, ils sont les personnages rigolos qui suivent leur ami. Finn et Durandal restent plus ou moins en retrait, et Elaine se retrouve être enceinte. C’est un peu dommage car j’avais adoré l’évolution de son personnage dans les tomes 2 et 3. J’aurais vraiment aimé la voir combattre, mais visiblement ce temps est déjà révolu. Nul doute que l’on verra son enfant bien des années plus tard.

En tout cas, ce quatrième tome conduit Arthur à son apogée et c’est finalement ça le plus important. En seulement trois tomes, ce personnage est devenu un héros bien plus important que n’importe qui dans le manga. J’ai hâte de voir comment va évoluer Lucius, car il est clair qu’il ne se trouve pas dans le bon camp, mais il a lui aussi une femme et un fils à protéger. Qui sait, peut-être qu’une fois son arc terminé, l’auteur fera s’écouler du temps et mettra en scène le fils de Lucius et l’enfant (pas encore né) d’Arthur et Elaine ?

Le plus dur reste maintenant à attendre la sortie des tomes suivants, et ce n’est pas pour tout de suite puisqu’au Japon le tome 5 n’est pas encore paru. J’ai cru comprendre que l’auteur faisait tout, tout seul, et à l’ancienne, donc ça prend du temps. Mais honnêtement, je suis prêt à me contenter d’un seul tome par an, tant la qualité est au rendez-vous !

Je vais encore me répéter mais l’édition de Kazé est toujours aussi soignée, comme on a déjà pu le voir dans les tomes précédents. Une fois de plus, nous avons droit à deux pages couleurs pour démarrer le manga. La couverture est toujours aussi sublime, et l’on y voit cette fois-ci, Lucius en plein champ de bataille.

Pour ce qui est de la traduction, on retrouve toujours Yohan Leclerc qui officiait déjà sur les tomes précédent, et une fois encore, il n’y a rien à redire.

Bon et maintenant, je lis quoi ? 😦

Je vous rajoute comme toujours le lien de l’éditeur qui est très bien fourni avec une vidéo, des extraits gratuits et d’autres détails. Site de l’éditeur

KAZE-MANGA-vecto

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s